Rugby : rien ne va plus pour le Racing 92

Rugby : rien ne va plus pour le Racing 92

Paris Vox – Entre mauvais résultats sportifs et faits divers impliquant certains de ses joueurs (https://www.parisvox.info/2017/02/26/rugby-frasques-de-joueurs-saccumulent/), la club francilien semble s’enfoncer dans la crise. La défaite concédée samedi, le 4 mars, face à Grenoble, ne va sans doute pas arranger les choses…


Certes les joueurs du Racing ont évolué pendant presque tout le match à 14 contre 15 mais ce résultat maintient le club dans une zone de turbulences. Le co-entraîneur Laurent Labit a beau souligner l’engagement et le bon esprit de son équipe dans un tel contexte, le malaise est néanmoins bien présent dans les vestiaires et les couloirs du Racing 92.

Ainsi, le Néo-Zélandais Ali Williams, impliqué dans l’affaire d’achat de stupéfiants, se voit démis de son rôle d’ambassadeur du Racing 92, qu’il tenait depuis 2015. Le champion du monde all-black avait été engagé à la fin de l’année 2015 par le Racing pour assurer des fonctions de représentation auprès de la société de vin du président Jacky Lorenzetti et de conseil auprès de son compatriote Dan Carter. Il était également revenu sur le terrain cette saison.

Les faits divers s’accumulent donc sur le club francilien. L’entraîneur, Laurent Travers, a assuré que le club « tiendrait bon » suggérant même que celui-ci était plus exposé médiatiquement que d’autres du Top 14. Une exposition médiatique qui pourtant, en d’autres circonstances, est plutôt recherchée, notamment pour ses retombées économiques, mais qui peut en effet s’avérer à double tranchant.

Fermer le menu