Gérard Larcher réélu président du Sénat

Gérard Larcher réélu président du Sénat

Paris Vox –  Gérard Larcher à été réélu, ce lundi 2 octobre, président du Sénat.


La récente victoire de la droite parlementaire lors du renouvellement du tiers du Sénat ne laissait guère de suspense. Le parti Les Républicains n’a pas succombé à un énième psychodrame et Gérard Larcher était le seul candidat à sa réélection.

Face à Gérard Larche, deux candidats, Eliane Assassi sénatrice communiste de Seine-Saint-Denis et Didier Guillaume sénateur socialiste de la Drôme, se présentaient également. Les deux candidats de gauche ont la particularité d’être les présidents de leurs groupes (socialiste et communiste).

Le vote s’est déroulé sous la houlette du doyen du Sénat (âgé de 80 ans), le sénateur socialiste de la Gironde, Philippe Madrelle.  Le vote s’est déroulé de la sorte : »chaque sénateur a déposé dans une urne placée sur la tribune des orateurs un bulletin portant le nom du candidat pour lequel il votait. »

Dès le premier tour du scrutin, Gérard LARCHER a été réélu : il a recueilli 223 voix – obtenant directement la majorité des 317 suffrages exprimés – Didier GUILLAUME à eu 79 voix et Eliane ASSASSI 15 voix. Rappelons que « pour être élu, le président devait obtenir la majorité absolue des suffrages exprimés au premier ou au deuxième tour de scrutin  ; au troisième tour, la majorité relative est suffisante. En cas d’égalité, le plus âgé l’emporte. ».

Le rôle du président du Sénat n’est pas anodin. Outre l’organisation et le bon fonctionnement de la chambre parlementaire, le président du Sénat peut être amené à assurer l’intérim du président de la République en cas de décès ou d’empêchement grave de ce dernier.

Gérard Larcher, le président du Sénat, voit son mandat renouvelé après avoir occupé ce poste d’octobre 2008 à 2011, puis d’octobre 2014 à ce jour. L’ancien maire de Rambouillet (pendant 27 ans) a également été Ministre délégué aux Relations du Travail puis  Ministre délégué à l’Emploi, au Travail et à l’Insertion professionnelle des jeunes sous la présidence de Jacques Chirac. Natif de l’Orne, il est élu depuis 1983 dans les Yvelines.

 

 

 

Fermer le menu

Chroniques
Une fin du monde sans importance