Sépulture de Michel Déon : ça coince toujours  à la mairie de Paris…

Sépulture de Michel Déon : ça coince toujours à la mairie de Paris…

Paris Vox – Nous avions déjà évoqué cette triste situation au lendemain de la mort de l’académicien français (voir ICI), mais la situation semble toujours bloquée et le Figaro nous apprend que le cabinet d’Anne Hidalgo s’est opposé à la demande faite par l’Académie française visant à trouver une sépulture parisienne pour l’écrivain.


Selon ses vœux, Michel Déon a été incinéré et ses cendres ont été rapatriées en France par sa famille, dans l’attente d’une inhumation à Paris.

«J’aimerais bien qu’il ait une pierre tombale, pour que son souvenir soit visible»,  a ainsi déclaré sa fille Alice Déon, qui dirige aujourd’hui les éditions de La Table Ronde. Une demande bien naturelle semble-t-il mais apparemment pas pour la mairie de Paris ni pour Anne Hidalgo.

En effet, la mairie jusqu’à présent fait blocage, arguant qu’une commune est tenue d’accueillir dans son cimetière une personne résidente, qui serait décédée sur son territoire ou qui posséderait un caveau de famille.

Comme le regrette légitiment le Figaro  : « Depuis un an, Michel Déon est pour ainsi dire un clandestin dans sa ville natale. Ses cendres sont actuellement au domicile de sa fille. Situation kafkaïenne pour ce Parisien de naissance (il avait vu le jour rue de la Roquette le 4 août 1919), dont l’histoire (et plusieurs livres) sont indissociables de la capitale. »

La mairie socialiste ne pardonne-t-elle pas à  Michel Déon son passé de royaliste, d’écrivain hussard et d’homme classé « à droite »  ? On peut malheureusement le craindre…

 

Fermer le menu