“ On va vous égorger !” : scène de vie à Fleury-Mérogis

“ On va vous égorger !” : scène de vie à Fleury-Mérogis

Paris Vox – Il est commun de dire que le climat en prison est délétère. Énième épisode, un détenu radicalisé et connu pour des faits de terrorisme a proféré des menaces à l’encontre d’un surveillant.


“On va vous égorger”

Selon le syndicat pénitentiaire Force Ouvrière, un détenu incarcéré à Fleury Mérogis aurait tenu des propos menaçant. à un surveillant. Le détenu, connu pour des faits de
terrorisme, aurait ainsi lancé à un surveillant : “On va vous égorger les surveillants et boire votre sang, nous sommes des pros”.

Pour les surveillants de prison, cette phrase, ainsi que d’autres insultes personnelles, sont devenues malheureusement une triste habitude.

Certains détenus prennent aussi l’habitude de cracher au visage des surveillants.

Ces faits, comme les voitures incendiées à Villepinte sur leur lieu de résidence (voir par ailleurs https://www.parisvox.info/2017/08/24/voitures-de-surveillants-de-prison-incendiees/ ), montrent bien les failles du système de protection des surveillants qui ne sont plus craints ni respectés. 

Sentiment d’abandon chez les surveillants

Lors de notre entretien avec Ludovic, surveillant à Fleury-Mérogis, celui-ci avait évoqué les nombreuses carences observées au quotidien dans l’univers carcéral. ( https://www.parisvox.info/2017/04/12/entretien-ludovic-surveillant-a-fleury-merogis/)

Pour les surveillants, le sentiment d’abandon est fort. Certains surveillants franchissent la ligne jaune et facilitent certains trafics, s’assurant ainsi une forme de tranquillité et de protection par les détenus.

Et le garde des sceaux dans tout cela ?

Le ministre de la justice, Nicole Belloubet, en visite dans une prison près de Toulon déclarait le 21 août dernier  “parce que la surpopulation carcérale est un enjeu majeur pour tout ministre de la Justice, je mettrai toute mon énergie et je mobiliserai l’ensemble du ministère pour lutter contre ce fléau », a-t-elle précisé dans le livre d’or. La construction de nouvelles places de prison ne résoudra pas à elle seule cette question. C’est l’ensemble de la chaîne pénale qui doit être mobilisée pour y répondre. Ce sera l’objectif prioritaire que je me fixerai”. Aucun calendrier précis n’a suivi cette déclaration d’intention.

On attend également sa réaction suite aux agressions subies par les surveillants…

 

 

Fermer le menu