Dans la tête de Jean Ernice pour le Tirage au sort de la C1 !

Dans la tête de Jean Ernice pour le Tirage au sort de la C1 !

Paris Vox – Nous vous proposons une tribune libre de Jean Ernice sur le tirage au sort de la Ligue des Champions.


Le tirage au sort de la Ligue des Champions a été effectué ce jeudi 24 août. Pour les supporters de football les plus acharnés, ce tirage a une signification bien particulière.

La ligue des champions pour un supporter et citoyen éveillé est une véritable dualité.

D’un côté la compétition européenne représente tout ce que les institutions se plaisent à détruire, et c’est surtout le meilleur symbole de l’argent roi. D’un autre côté c’est la possibilité de partir découvrir un nouveau stade, une nouvelle ville ou même un nouveau pays.

Oui c’est le règne du blé et de l’aseptisé, mais il est encore des supporters qui apportent un regain d’âme et de culture qui déplaisent tant à cette bien pensance libérale. J’en connais quelques uns, de ces hommes. Ils sont profondément respectables et pas uniquement pour leur actiivté en tribune.

Quand le tirage approche, une forme de nervosité apparaît. De la même façon que les enfants dressent des jolies listes au Père Noël, le supporter choisit les clubs qu’il souhaite visiter. Chaque fan a des raisons qu’ils lui sont propres mais en général un déplacement qui plaît est celui qui raconte une histoire. Club mythique ou totalement inconnu importe peu. Le dépaysement est recherché, avec possibilité d’aller où peu iront. Non pas pour se vanter de partir seul en terre “hostile”. Plus certainement une manière de perpétuer ce qu’on fait nos aînés.

Ce tirage tellement attendu est préparé avec soin.

Certains ouvrent déjà le comparateur de vols et projettent de faire tel ou tel déplacement. Mille plans sur la comète se forment. Entre fans, on échange notre tirage souhaité, chacun a le sien, et même si certains clubs sont souhaités par tous, difficile de satisfaire tout le monde.

Parmi les voyageurs du football les plus assidus, certains ont déjà « fait » beaucoup de stades. Cette typologie de fan est la plus exigeante et la plus souvent déçue, on ne joue pas la compétition reine en Europe chaque année. Alors autant tirer des équipes inédites.

Quand le tirage commence, la tension monte d’un cran, on ne veut pas de cette équipe, pas de celle-là non plus, la ville est nulle, la bière est chère et autres excuses apparaissent. Certains ont le tirage silencieux et solitaire, une souffrance toute intime. D’autres se répandent en appels aux amis, messages et autres statuts sur les réseaux sociaux.

Le tirage est long diront certains, d’autres rétorqueront l’inverse. A la fin du tirage personne n’est vraiment satisfait, d’autres sont totalement désabusés et se jurent sans trop y croire que la prochaine fois, on ne les y prendra plus !

Votre narrateur a eu l’honnêteté de ne pas se faire ce serment. Il rumine juste le tirage vraiment pas à la hauteur de ses attentes. Il devrait le savoir pourtant le Père Noël n’exauce pas l’ensemble des vœux !

Au passage,  cette année le Paris Saint-Germain affrontera le Bayern Munich, Anderlecht, et le Celtic Glasclow. « Pas mal » diront certains, mais le moins mauvais est définitivement l’ennemi du bien !