Législatives : Manuel Valls protégé par le PS et En Marche dans l’Essonne

Législatives : Manuel Valls protégé par le PS et En Marche dans l’Essonne

Paris Vox – Les gens ne sont finalement pas aussi « méchants » que l’affirmait l’ancien premier ministre. Manuel Valls se voit en effet épargné à la fois par le PS et par La République en Marche, les deux mouvements ne présentant pas de candidat face à lui dans  la première circonscription de l’Essonne qu’il brigue aux législatives.


La voie est donc désormais libre pour le candidat Valls, pourtant au bord de l’exclusion au PS et rejeté par mouvement La République En Marche qui lui a refusé l’investiture. Une situation qui apporte un peu de sérénité d pour l’ancien chef du gouvernement après une série de revers particulièrement humiliants.

Le PS a donc renoncé à sanctionner Manuel Valls pour son manquement aux règles de la primaire de la gauche, ce dernier ayant appelé à voter pour Emmanuel Macron au détriment de Benoît Hamon, candidat légitime des socialistes.

Christophe Borgel, en charge des élections au PS, précise toutefois que Manuel Valls n’est « ni investi, ni soutenu » et qu’il se présentera « sous sa propre étiquette ». Néanmoins, l’absence de candidat PS et En Marche devrait permettre sa réélection.

Un choix stratégique qui fait grincer nombre de dents au sein du parti socialiste où certains ne sont pas prêts d’oublier la « trahison » de l’ancien premier ministre de François Hollande.

Fermer le menu