Fleury-Mérogis : le personnel dénonce ses conditions de travail

Fleury-Mérogis : le personnel dénonce ses conditions de travail

Paris Vox – L’agression, jeudi 6 avril, de six surveillants de la prison de Fleury-Mérogis passés à tabac par des détenus mineurs, a été la goutte d’eau qui a fait déborder le vase du mécontentement des personnels de la prison. Ils étaient ainsi plus de 200 hier, vendredi 7 avril, à se réunir devant le centre d’arrêt pour protester contre la dégradation de leurs conditions de travail.


« Manque d’effectifs, de moyens, sentiment d’impunité des détenus… » les maux dénoncés sont nombreux et profonds. Les syndicats ont d’ailleurs promis un mouvement « fort » pour lundi et le blocage total du domaine pénitentiaire.

Les personnels sont visiblement à bout de nerfs et craignent même pour leur sécurité voire leur propre vie. « Il est temps de montrer que ce ne sont pas les détenus qui sont les maîtres des prisons… » affirmait ainsi l’un des manifestants. Le maire divers gauche de la commune de Fleury s’est également joint au mouvement, rappelant qu’on ne pouvait pas uniquement parler des « conditions de vie » des détenus sans se soucier de celles des personnels qui sont, ajoute-il, par ailleurs victimes d’une fatwa qui en fait des cibles potentielles du terrorisme islamiste.

Fermer le menu