Emoi après l’acquittement de 7 violeurs présumés

Emoi après l’acquittement de 7 violeurs présumés

Paris Vox – Une nouvelle histoire sordide confirmera malheureusement sans doute aux yeux des Français le laxisme dont fait preuve la justice française avec certains. 7 « jeunes », accusés de viol, ont été acquittés jeudi dernier, 16 mars.


Les faits remontent à 2011 et se seraient déroulés à Antony, ville des Hauts de Seine, dans la banlieue Sud de Paris. La victime avait, à l’époque, 14 ans et une réputation de « fille facile ». Les 7 accusés, mineurs eux aussi, décident d’en profiter. Pendant toute une soirée, la jeune fille va être contrainte de se soumettre à eux dans l’appartement de son père, un gardien d’immeuble qui travaillait aux moments des faits.

Malgré le récit sordide que la jeune fille fera de cette soirée, les juges décident d’affirmer que ce qui lui a été imposé ne l’a été « ni par violence, contrainte, menace ou surprise ». Une décision qui a soulevé une indignation certaine. Une pétition a déjà recueilli plus de 30 000 signatures pour protester contre ce mépris de la victime et ce « blanc seing » donné aux « jeunes ».

Deux des accusés, qui comparaissaient devant le tribunal pour enfants, ont, eux, étaient condamnés. Une incohérence troublante…

Le parquet a cependant décidé de faire appel de l’acquittement.

Fermer le menu