PSG /Préfecture de Police : le torchon brûle ?

PSG /Préfecture de Police : le torchon brûle ?

Paris Vox – Nous avons déjà évoqué dans nos colonnes le retour des supporters ultras de la tribune Auteuil (https://www.parisvox.info/2016/11/23/meurtre-de-yann-lorence-mauvaises-frequentations-de-romain-mabille-collectif-ultra-paris/). Bien que les supporters ultras semblent désormais bien installés, cela ne semble pas du goût de la préfecture de police qui condamne le retour de certains supporters dont le fameux président du CUP, Romain Mabille.


La préfecture de police argue que celui-ci, à la vue de son passé, représente un danger pour le club. On lui reproche notamment son passé à la Gaza Firm et des actes violents qu’il aurait commis par le passé.

Le club ,qui avait dans un premier temps accepté les recommandations de la préfecture, semble désormais s’en affranchir en témoigne la présence de plusieurs personnes jugées indésirables par la préfecture et pourtant bien présentes en tribune contre l’As Monaco.

La décision du club n’est finalement qu’une demi esurprise, le PSG semble tout accepter de la tribune Auteuil pour retrouver une passion et un engouement autour du club qui lui font terriblement défaut les saisons passées.

La véritable interrogation se situe plutôt du côté de la préfecture de police qui a toutes les habilitations pour restreindre l’accès au stade d’une personne x ou y grâce à l’interdiction administrative de stade.

Pourquoi la préfecture n’use-t-elle pas de ce moyen afin d’empêcher des personnes jugées nuisibles de se rendre dans des enceintes sportives  ?

Faut-il voir là des considérations politiques, une volonté de ne pas « fâcher » les puissants et riches qataris  ? Ou bien veut-elle déléguer au club le rôle « coercitif », celui du « méchant »  ?

Fermer le menu