Villiers-le-Bel : une université populaire sur la radicalisation

Villiers-le-Bel : une université populaire sur la radicalisation

Paris Vox – Jusqu’au 2 mars, Villiers-le-Bel, commune connue pour être le lieu de dérives islamistes d’une part de sa population, a décidé d’aborder la radicalité et la radicalisation islamiste à l’occasion d’une semaine consacrée à ces thèmes. Qui sont les acteurs de cet événement  ?


La pièce de théâtre proposée est un spectacle comique qui se moque de trois bruxellois partis s’engagés en Syrie afin de faire le « djihad ». Son auteur est Ismaël Saidi, un belge de quarante ans. Il est engagé pour créer un islam « belge-compatible » et a formulé plusieurs propositions afin de parvenir à cet objectif.

Les propositions sont disponibles sur ce site  : http://www.lalibre.be/debats/opinions/10-propositions-radicales-pour-faire-emerger-l-islam-de-belgique-5545f14d35704bb01c1a75c3

Ces suggestions font débat dans la communauté nationale belge et chez les musulmans. L’obligation de prêcher dans la langue régionale côtoie d’autres propositions plus sujette à caution tel le financement par les collectivités locales de travaux pour les mosquées.

Marwan Mohamed qui animera une table ronde sur l’analyse des réponses publiques en terme de lutte contre la radicalisation est chercheur au CNRS. Alors qu’il a longtemps travaillé sur le phénomène des bandes de jeunes son dernier ouvrage est consacré a l’islamophobie.

Sa bibliographie est la suivante  :

  • Les bandes de jeunes : des blousons noirs à nos jours , sous la direction de Marwan Mohammed et Laurent Mucchielli, La Découverte, 2007.

  • La Formation des bandes de jeunes. Entre la famille, l’école et la rue , PUF, 2011.
  • Les Sorties de délinquance : théories, méthodes, enquêtes , sous la direction de Marwan Mohammed, La Découverte, 2012.
  • Islamophobie : comment les élites françaises fabriquent le problème musulman , avec Abdellali Hajjat, La Découverte, 2013.

Lors de la sortie de son dernier livre, il confiait à nos confrères de Libération  : «  Les « débats » sur le voile, sur les prières de rue, etc., ont eu des conséquences sur l’intensité des actes islamophobes.  Pour beaucoup, c’est aujourd’hui une forme de racisme acceptable. » (source  :http://www.liberation.fr/societe/2013/09/21/pour-beaucoup-l-islamophobie-est-devenu-un-racisme-acceptable_933528). Il sera intéressant de voir quel position prendra le chercheur qui considère que le « problème musulman serait fabriqué par les élites nationales » selon le titre de son ouvrage.

Mehmet Saygin est le dernier intervenant, il est belge et a écrit un livre intitulé La laïcité dans l’ordre constitutionnel belge. Il fait partie de l’association Vigilance Musulmane. https://www.facebook.com/Think.tank.Vigilance.musulmane).

La lecture de son compte Twitter (https://twitter.com/mehmetasaygin) dévoile une vision toute personnelle de la laicité  :

radicalisation

Le choix de ces invités sera certainement sujet à débat, de même que l’organisation d’une telle université populaire… Faut il y voir une action électoraliste à quelques mois des législatives ?Une opération de séduction envers une population musulmane de plus en plus nombreuse dans la commune  ?

Le maire de la commune Jean-Louis Marsac, qui déclarait en septembre dernier « Pendant que la police est focalisée sur les attentats, les trafics reprennent », semble se désintéresser des trafics qui pourrissent la vie de sa cité au profit d’une problématique plus vendeuse ! (http://www.lettreducadre.fr/13796/jean-louis-marsac-maire-de-villiers-le-bel-pendant-que-la-police-est-focalisee-sur-les-attentats-les-trafics-reprennent/)

Fermer le menu