PSG : être satisfait, sans s’enflammer !

PSG : être satisfait, sans s’enflammer !

Paris Vox – Premier au classement en championnat et en Ligue des Champions et récent vainqueur de l’OM, le PSG à tout pour plaire… mais gare à l’excès d’optimisme !

Chez les supporteurs parisiens, l’euphorie est de mise. Il faut dire que la semaine a été riche. Mardi, les parisiens s’imposaient à Bruges sur le score de 5 à 0. Dimanche,Le Paris Saint-Germain s’imposait 4 à 0 face à l’Olympique de Marseille.

Le score était déjà fixé dès la 40eme minute. En seconde période, Paris a levé le pied et a géré tranquillement. Comme si même contre Marseille, Paris ne pouvait jouer qu’une mi-temps.

Quiconque regarde froidement le classement verra que Paris a enfin largué ses poursuivants. Nantes, deuxième, est déjà à huit points. 

Pour autant, affirmer que le championnat est déjà plié serait précoce et malvenu. Ce serait d’ailleurs mal connaitre ce club ! Il en va de même pour les résultats obtenus en Ligue des Champions qui mériteront d’être validées lors de la phase retour.

Les satisfactions de la semaine

Keylor Navas s’est imposé dans les buts. Plus que ses bonnes prestations, sa présence a mis fin aux discussions autour du poste de gardien. Le patron c’est Navas et ça à le mérite d’être clair !

Mauro Icardi a inscrit deux doublés cette semaine. L’argentin prêté par l’Inter montre un visage de plus en plus séduisant sur le terrain. S’il touche peu de ballons, son jeu sans ballons est des plus appréciable.

Angel Di Maria enchaîne les prestations de haute volée. Le gaucher distille les passes décisives à la pelle et s’impose comme titulaire indiscutable actuellement.

Kylian Mbappé était remplaçant en Belgique. Son entrée pour les 35 dernières minutes a permis de dynamiter la vaillante équipe de Bruges. Avide de jouer, l’international français a rendu une copie propre alternant les bonnes passes, les dribbles dangereux et les buts.

Les points qui permettent de relativiser

L’infirmerie parisienne demeure toujours bien remplie. Ainsi, Thomas Meunier, Idrissa Gueye et Neymar sont blessés. Edinson Cavani a enfin rejoué contre Marseille pour la plus grande joie du Parc des Princes dont il reste l’un des chouchous. Il faudra toutefois surveiller l’évolution de sa santé, nos confrères de l’Equipe avancent que l’uruguayen ressent toujours une gène.

Dans le jeu, certains joueurs ont tendance à forcer leur jeu pour briller. Marco Verratti tente parfois de s’en sortir seul quand il devrait parfois jouer de façon plus simple. En attaque, Mbappé se laisse parfois griser par ses réussites et ne joue pas toujours au plus simple.

Si Paris veut continuer à briller il ne faut pas lésiner sur des séances de remises en questions sans quoi le printemps des regrets prendra la suite de l’automne charmant !

Fermer le menu