La recette francilienne de décembre : la soupe à l’oignon

La recette francilienne de décembre : la soupe à l’oignon

Paris Vox – Après avoir fait un modeste tour d’horizon des produits franciliens (https://www.parisvox.info/2016/12/07/lile-de-france-demeure-grande-terre-agricole-grandes-ressources/) , nous vous proposons de prolonger notre découverte du patrimoine gastronomique francilien.


L’adage populaire dit bien : « on est ce que l’on mange » aujourd’hui nous nous intéressons à  la soupe à l’oignon. Ce plat populaire figure à la carte de nombreux restaurants parisiens, elle peut être facturée entre 6 et 24 € selon la table.

Bref retour historique

Le mythe veut que ce plat ait été inventé à la cours de Versailles, certains l’attribuent à Louis XIV d’autres à Louis XV. Ce qui est certain, c’est la popularité de ce plat dans l’entourage de la cour.  Il a servi rapidement à masquer les odeurs de vins et d’alcools chez ceux qui s’en délectaient. L’habitude de la noblesse se propagea vite à l’ensemble des couches de la société les soirs de beuveries.

A ce jour, le plat reste consommé lors des nuits de fêtes, pendant les soirées de mariage par exemple. Le met est également prisé des touristes étrangers en quête de plat authentique.

L’oignon qui est consommé depuis l’antiquité demeure un légume atypique, il fait pleurer celui qui l’épluche, il était même un jour de l’oignon dans le calendrier révolutionnaire, et puis il effrayerait les vampires !

Recette

De nombreuses recettes de la soupe à l’oignon existent, nous vous proposons une recette pour 6 personnes.

  • Ingrédients

1 kg d’oignons jaunes – 100 g de beurre – 1 litre et demi de bouillon de volaille- 20 cl de vin blanc – 1 baguette dure pour les croûtons – 250 g de gruyère ou d’emmental.

  • Réalisation

Éplucher et émincer les oignons.

Faire fondre le beurre dans une cocotte.
Faites revenir les oignons à allure modérée et à couvert.
Baisser le feu et cuire à couvert et à feu doux une dizaine de minutes jusqu’à ce que les oignons deviennent mous et translucides.
Verser le bouillon de volaille et le vin blanc puis cuire dix minutes à compter de la reprise d’ébullition.
Saler et poivrer.
Couper la baguette en rondelle, si celle-ci n’est pas suffisamment dure, on peut la faire sécher au four. Faire griller ce pain (grille-pain ou four)

Lorsque la soupe est prête (goûtez et faites un peu réduire pour lui donner plus de densité), préchauffer le four à 180°C.
Dans une soupière ou plusieurs bols, verser la soupe à quelques centimètres du bord
Placer les tranches de pains grillées en surface afin de bien couvrir la soupe et recouvrir le pain avec le fromage  préalablement râpé.
Placer les bols ou la soupière sur une plaque et enfourner dans un four à chaleur sèche à 200°C.
On retirera le tout une fois, que cela sera bien gratiné ! Et on le fera déguster illico, le plat se mange chaud.

  • Accord met vin

Le plat pourra être servi avec un Beaujolais Village rouge ou pour les personnes préférant le vin blanc, un Sylvaner alsacien s’accordera tout aussi bien.

Lundi prochain, nous nous intéresserons au Cochelin, qui est traditionnellement offert le 1er janvier, cela vous laissera quelques jours pour les préparer

Fermer le menu