Ile de La Cité : quels changements ?

Ile de La Cité : quels changements ?

Paris Vox – A la demande du président de la république, Dominique Perrault, architecte, et Philippe Bélaval, Président du Centre des Monuments Nationaux ont délivré plusieurs propositions afin de  redynamiser l’Ile de la Cité.


Le programme de tels travaux s’étendrait sur plusieurs années,  le réaménagement de surface et des espaces publics pourrait intervenir avant 2024 (dans l’hypothèse JO), le reste, les sous-sols, notamment le projet du Parvis de Notre-Dame De Paris, pourraient être aménagés à partir de 2040.

La circulation automobile sera encore plus restreinte sur l’Ile et de nombreuses activités commerciales seraient implantées. Cela renforcera t’il le côté ville musée ou cela sera-t-il un nouveau départ pour cette Ile millénaire  ?

Ces propositions ne sont pour l’instant pas chiffrées. Nous énumérons ci-dessous l’intégralité des propositions afin que chacun puisse se faire une idée du projet.  Quid également du financement d’un tel projet  ?

Les 35 propositions  :

  1. Transformer les quais Sud en grande promenade piétonne, reliant la pointe aval à la pointe amont, de la place du Pont-Neuf au square de l’Île-de-France, du Square du Vert-Galant au Mémorial des Martyrs de la Déportation.
  2. Adapter la mobilité et les flux véhicules à l’évolution de l’île, et supprimer la circulation automobile sur le Pont de l’Archevêché afin de créer un parcours piéton du Quai de la Tournelle à l’Île Saint-Louis
  3. Investir la Seine par l’installation de nouvelles plateformes flottantes sur le bras Sud du fleuve accueillant piscine, cafés, ateliers, activités…
  4. Ouvrir un débarcadère face au Quai de Montebello, pour permettre d’accéder par bateau depuis la Seine au parvis de Notre-Dame.
  5. Poursuivre le réseau de ponts entre les deux rives de l’île, par la création de deux passerelles piétonnes reliant le Quai de la Mégisserie, rive droite, au Quai des Grands Augustins, rive gauche.
  6. Valoriser le chevet de Notre-Dame par une refonte du square Jean XXIII, en lien direct avec la Promenade Sud.
  7. Aménager sur la pointe amont de l’île, une nouvelle place symbolique pour Paris et pour la France : la Place des Cultures. Le Parvis Notre-Dame
  8. Dévoiler la Crypte archéologique du Parvis de Notre-Dame, par la création d’un sol de verre.
  9. Convertir le parc de stationnement situé sous le Parvis en Galerie d’accueil pour les visiteurs de la cathédrale, en lien avec un nouveau débarcadère côté Seine, et permettant de relier à la manière d’un Forum, Notre-Dame, la crypte, l’Hôtel-Dieu, et la station Saint-Michel.
  10. Relier le dessous et le dessus du Parvis par des grandes marches autour d’une place basse située au niveau de la Seine.
  11. Redessiner en cohérence les revêtements de sol, le mobilier urbain et la signalétique, à l’instar de la Place Vendôme.
  12. Réinventer l’actuelle place, en uniformisant le revêtement de sol, le mobilier urbain, la signalétique et la mise en lumière, du parvis du Palais de Justice à l’Hôtel-Dieu, à la manière de la place Saint-Marc à Venise.
  13. Relier, par le dessous, l’ensemble des institutions situées autour de la place de Lutèce par la création d’une Grande Galerie. Tel un mail institutionnel, elle permettrait d’orienter, de filtrer et d’accueillir sur un même sol, dans des conditions d’accueil optimales, les différents publics des divers équipements, activités, services et monuments, en lien direct avec les transports publics et le parc de stationnement existant.
  14. Mettre en scène la station de métro Cité en galerie d’exposition de l’Île, à l’instar de la station Louvre-Rivoli et la mettre en lumière par le percement d’un puits de lumière, reconfigurant les accès aux différents niveaux de l’espace public
  15. Désenclaver l’Hôtel-Dieu en transformant l’enceinte actuelle, hermétique à la vie urbaine, en colonnade ou péristyle, permettant de favoriser les interfaces avec la ville.
  16. Habiter les cours de l’Hôtel-Dieu en les couvrant par des verrières.
  17. Étendre largement l’Hôtel-Dieu en sous-œuvre et le relier aux transports publics et différents équipements.
  18. Repenser le pôle hospitalier répondant aux exigences modernes de l’Hôpital. L’extension des surfaces sous verrière et sous le bâtiment permettrait de constituer un plateau continu d’accueil et de soins.
  19. Installer un pôle d’accueil, de services et d’exposition à l’attention des visiteurs de l’île dans l’aile Sud le long du Parvis de Notre-Dame : le Pavillon Lutèce.
  20. Favoriser la mixité de l’ilot par l’implantation de résidences spécifiques au cœur du bâtiment.
  21. Rassembler les différentes entités de la Préfecture présentes sur l’Île de la Cité sous un même toit, par la création d’une Rotonde et d’une grande verrière, au cœur de la cour du 19 Août.
  22. Assurer la défense en profondeur de la Préfecture en densifiant les surfaces par le dessous.
  23. Créer partiellement des arcades publiques le long du Quai du Marché Neuf permettant d’accueillir différentes activités ouvertes au public, sans rompre la parfaite autonomie de la Préfecture.
  24. Ouvrir un passage reliant la Place de Lutèce et le Quai du Marché Neuf le long de la façade Ouest de la Préfecture, et le couvrir par une verrière, à l’image des galeries parisiennes du XIXe siècle.
  25. Convertir les différentes emprises libérées par la Préfecture en logements.
  26. Dessiner un grand Carreau de verre sur l’emprise de l’actuel Marché aux Fleurs, comme une grande serre, abritant le Marché aux fleurs et aux oiseaux et de nouvelles activités, en lien direct avec le métro.
  27. Agrandir par le dessous et convertir le Tribunal de Commerce en grand équipement public.
  28. Recréer les arcades originelles ceinturant le bâtiment et permettre l’implantation de services ou activités ouvertes au public, entre Seine et Place de Lutèce, entre boulevard du Palais et Marché aux Fleurs.
  29. Renforcer les fonctions juridictionnelles vers l’Ouest sur la rue de Harlay par une refonte des accès et des flux et la création d’une Place Basse devant la place Dauphine.
  30. Étendre et reconfigurer le Palais de Justice sous le sol, autour de jardins plantés, en convertissant les premiers niveaux du parc de stationnement existant.
  31. Investir certaines cours du Palais de Justice pour créer de nouvelles surfaces utiles par la couverture de celles-ci par des verrières, à l’image du Palais du Louvre.
  32. Protéger le patrimoine architectural du Palais tout en améliorant l’ergonomie et le confort des espaces de travail des personnels par la création d’un projet intérieur spécifique.
  33. Transformer le Tribunal Correctionnel en programme d’activités.
  34. Révéler la cour de la Sainte-Chapelle par une réflexion globale sur ses accès et sa matérialité au sol.
  35. Dédier à un grand pôle public la Cour du May et la Galerie Marchande du Palais de Justice, pour permettre de relier les monuments nationaux de la Conciergerie et de la Sainte-Chapelle.
Fermer le menu