« Surloyers » : la majorité des classes moyennes épargnée

« Surloyers » : la majorité des classes moyennes épargnée

Paris Vox – Le Conseil de Paris a décidé – malgré l’opposition des Verts et du Modem-Udi – que quatre mille familles des classes moyennes logées dans le parc social de la Ville seront exonérées de la hausse  de leur « surloyer ». Le « surloyer », appelé « supplément de loyer de solidarité », doit normalement être versé lorsque les revenus des occupants d’un logement social dépassent les plafonds. Cette taxe devait connaître une augmentation d’environ 100 euros.


La Conseil de Paris a donc voté une modification son Programme local de l’habitat (PLH) pour pouvoir exonérer certains quartiers de l’application de cette augmentation. Seuls les ménages habitant des zones comptant moins de 19 % de logements sociaux (traduction : les quartiers les plus aisés et préservés) seront soumis à la hausse, voyant leur « surloyer » passer de 236 à presque 350 euros.

Cette décision a divisé la majorité comme l’opposition, les adversaires de l’exonération arguant qu’une augmentation « généralisée » inciterait les classes moyennes à quitter le parc social, permettant une « meilleure rotation » des logements. Une « vue de l’esprit » selon les promoteurs du projet expliquant que « même avec les surloyers » les prix du secteur privé sont tellement élevés que si les classes moyennes sont contraintes de quitter le parc social, elles seront également contraintse de quitter la capitale.