Esprit de Noël, es-tu là ?

Esprit de Noël, es-tu là ?

Paris Vox – Nous reproduisons régulièrement les chroniques de Floriane Jeannin, co-animatrice de la matinale de Radio Libertés. Celle du jour, et de saison,  est consacrée à « l’esprit de Noël ».


Esprit de Noël, es-tu là ? Mais oui ! Partout on voit des publicités, des offres spéciales Noël, des promotions, du foie gras dans les rayons, des sapins de Noël dans les allées des centres commerciaux… Attendez, deux petites minutes ! C’est vraiment de noël que l’on parle ou de la fête de la consommation, des achats compulsifs et des grands groupes commerciaux  qui se frottent les mains ? En ces périodes, en moyenne, un moins de 35 ans dépense environ 255 euros pour ses cadeaux de Noël… Cadeaux qui après Noël alimentent un second marché : celui de la revente de ces cadeaux, qui évidemment ne plaisent pas toujours…

Et là encore, on ne parle que de cadeaux, mais il y a tout le côté business, soit tout ce qui enrobe Noël : les décorations en plastiques made in china, de préférence, la nourriture dont les prix explosent littéralement, les sapins importés de partout dans le monde et qui perdront forcément leurs épines partout dans votre maison (sauf si vous y mettez le prix mais encore une fois on n’échappe pas à la consommation….) ceux en plastiques, réutilisables certes, mais qui sont franchement laids et qui restent du plastique… etc etc…

On peut rarement s’échapper à 100 % de ce système oppressant mais il évidemment possible de suivre un chemin un peu différent. Il suffit de faire certains choix qui limitent cette dépendance malsaine à tout ce système de surconsommation, de gâchis et de plastique.

Le fait maison est, par exemple, une excellente alternative. Moins cher, plus convivial et surtout on se recentre sur le côté traditionnel de la fête ! Des couleurs simples et non criardes, le rouge, le vert et le blanc. On peut évidemment utiliser la nature, du houx ou bien des branches de sapin ramassées dans la forêt. Quelques jolies rubans, vos vieilles chutes de tissus, de la paille pour faire ces petits rennes de Noël si jolis et pourquoi pas du Saule pleureur à tresser pour faire des couronnes de l’avent. Un morceau de bois mort se transforme merveilleusement bien en support pour faire pendre de petits sachets garnis et hop : calendrier de l’Avent moins moche que celui cartonné de la reine des neiges et surtout, à moindre frais. Milles idées de récupération existent ainsi et c’est un bon moyen de faire des ateliers en famille, de s’appliquer et de créer des choses dont on pourra être fier et surtout, que l’on pourra réutiliser ! Rome ne s’est pas construite en un jour, votre décoration de Noël non plus, alors au travail !

Floriane Jeannin

Fermer le menu