Une entreprise vendéenne pour la construction du centre d’hébergement du 16e arrondissement

Une entreprise vendéenne pour la construction du centre d’hébergement du 16e arrondissement

Paris Vox – Malgré les polémiques et la bronca des élus locaux de droite et de nombreux riverains du 16e arrondissement, le projet de centre d’hébergement pour sans-abris et migrants du bois de Boulogne continue d’avancer. Mardi 13 juillet, Ian Brossat, adjoint au logement de la Ville de Paris, est allé avec quelques collaborateurs visiter les locaux et ateliers de l’entreprise BH.


L’entreprise vendéenne BH est en effet spécialisée dans la construction modulaire en bois et produit les modules qui équiperont le futur centre d’accueil et d’hébergement. Pour cette visite de l’entreprise installée à Chaize-le-Vicomte, Ian Brossat, était accompagné par Eric Pliez, directeur de l’association de réinsertion Aurore venu apporter son expertise.
Le chantier du sulfureux centre d’accueil devrait durer jusqu’en Octobre prochain, date à laquelle il ouvrira ses portes à quelques 200 personnes.
Anne Hidalgo s’est montrée particulièrement en pointe de ce projet, affirmant que tous les arrondissements de Paris, y compris les plus privilégiés, devaient participer à l’effort collectif d’accueil et d’hébergement des sans-abris et des migrants. De son côté, le député-marie du 16e, Claude Goasguen, craignant des nuisances et des retombées négatives de cette installation est, quant à lui, farouchement opposé à cette initiative jugée « démagogique ». Il y a quelques mois, une réunion d’information organisée sur ce sujet avait tourné à l’empoignade et à l’échange d’injures variées.

Fermer le menu