Gilets jaunes à Paris : action passées et à venir

Gilets jaunes à Paris : action passées et à venir

Paris Vox – Un grand rassemblement des « Gilets Jaunes » est annoncé sur les réseaux sociaux à Paris le 24 novembre. Retour sur les actions du 17 novembre et celles à venir.


La contestation inédite des « Gilets Jaunes », débutée le 17 novembre, a mobilisé de très nombreux français sur l’ensemble du territoire français.

Paris plus calme qu’en province

La région Ile-de-France et Paris ont semblé être moins concernés par les actions de ce mouvement citoyen. La sociologie francilienne, où Emmanuel Macron a été élu plus que confortablement (78,73 % pour Macron contre 66,06 % sur le reste du territoire), peut expliquer cette plus faible mobilisation.

De plus, c’est devenu un lieu commun de considérer Paris comme le lieu de la mondialisation heureuse. A l’opposé, les aires péri-urbaines se sentent plus délaissées. Christophe Guilluy a dénoncé dans plusieurs de ses ouvrages les fractures entre les différentes strates de la société.

Dire qu’il ne s’est rien passé samedi 17 novembre à Paris serait pourtant faux. Nous évoquions sur notre page Facebook les différents points d’actions à Paris. Des Champs-Élysée à la Place de la Concorde, en passant par la rue de la Paix ou le Faubourg Saint Honoré, les manifestants ont occupé le macadam parisien une bonne partie de la journée.

Et samedi 24 novembre ?

Un appel suivi par des centaines de milliers d’internautes appellent à monter Place de la Concorde samedi 24 novembre.

L’appel est clair et limpide :

Il faut mettre un coup de grâce et tous monté sur Paris par tous les moyens possibles ( covoiturage , train ,bus, etc….)

Paris parce que, c’est ici que ce trouve le gouvernement ! ! ! !

Nous attendons tout le monde,camion bus taxi VTC agriculteurs etc. …. Tout le monde ! ! ! ! ! !

Attention à certains appels…

Toutefois, il convient de se méfier de certains appels au rassemblements. Sur Youtube, un certain Eric Fiorile qui se présente comme le représentant d’un fantomatique Conseil National de Transition appelle les manifestants à venir armé place de la Concorde. Cet appel isolé et dangereux émanant d’un individu s’apparentant à un provocateur, ne saurait être reçu par le peuple français qui à tout intérêt à manifester calmement et, bien sûr, sasn armes. La possession d’armes dans un tel rassemblement est dangereux et serait un motif d’arrestation pour les détenteurs.

 

 

 

Fermer le menu