IDF : des dépistages de drogue pour les élèves ?

IDF : des dépistages de drogue pour les élèves ?

Paris Vox – Le président de la région Ile de France, Valérie Pécresse, a réaffirmé son intention de mettre en application l’une des mesures très controversées de son programme de campagne : des tests salivaires de détection des drogues dans les lycées. Ces tests sont censés être un moyen de lutter contre le « décrochage scolaire » dont seraient responsables diverses addictions comme celles à la drogue, à l’alcool ou aux jeux vidéo.
De son côté, l’opposition de gauche juge ces tests « inutiles et illégaux » et s’insurge contre un « risque de flicage » des élèves.
Pour tenter d’apaiser le débat, Valérie Pécresse affirme qu’il ne s’agira que d’un outil parmi d’autres proposés aux chefs d’établissements afin de lutter contre le « fléau de la drogue ».
Par ailleurs, ces procédures de tests seraient « très encadrées » et mises en place dans une perspective de « prévention » davantage que dans un « but de sanction ». .
Pour Valérie Pécresse : « Ce sont les proviseurs qui feront leurs plans. Ils ne sont pas obligés d’utiliser tous les outils que je leur propose. S’ils souhaitent mettre en place un plan anti-dealer, nous financerons le plan anti-dealers à la sortie des lycées ».
Si ces tests sont effectivement mis en place, ils pourraient donner des résultats particulièrement impressionnants, tant la consommation de drogues, et notamment de cannabis, est désormais importante en milieu scolaire. Il peut ainsi s’agir d’un bon moyen de secouer un peu l’actuel « statu quo » sur ce sujet mais qui apparait tout à fait insuffisant pour apporter une véritable « réponse » au problème.

Fermer le menu

Chroniques
Une fin du monde sans importance