Salle de shoot à Paris, c’est parti !

Salle de shoot à Paris, c’est parti !

Paris Vox – Gérée par l’association Gaïa, la première salle de shoot, appelée officiellement « salle de consommation à moindre risque », ouvrira ses portes le 14 octobre dans des locaux de l’hôpital Lariboisière à Paris (10e).


 

La salle sera ouverte 7 jours sur 7, de 13h30 à 20h30, et pourra accueillir une centaine de toxicomanes chaque jour. La France devient le dixième pays à expérimenter ce genre de structures.

Une ouverture, souhaitée par la majorité municipale d’Anne Hidalgo, qui est l’aboutissement d’un long combat politique, médiatique et administratif, les oppositions aux projets étant fortes et nombreuses. Les riverains de la salle de shoot sont évidemment les plus rétifs et une récente réunion d’information organisée par la mairie avait tourné à la foire d’empoigne. Nombre d’habitants du quartier craignent en effet les attroupements d’usagers aux abords de la salle, la concentration de la toxicomanie du tout Paris dans le 10e et  l’insécurité qui ne manquera pas d’en découler.

Du côté de la municipalité, on met en avant les raisons sanitaires et médicales ainsi que les exemples étrangers, notamment suisses, qui ont montré une baisse sensible de la transmission du Sida chez les consommateurs de drogue utilisant ce genre de salles. Un argument auxquels certains  opposants rétorquent que la sécurité des « honnêtes gens » ne devrait pas être sacrifiée sur l’autel de la santé des toxicomanes.

 

Fermer le menu

Chroniques
Une fin du monde sans importance