XIXe : les clandestins envahissent un lycée

XIXe : les clandestins envahissent un lycée

Paris Vox – C’est une opération minutieusement préparée et organisée par les associations de soutien aux immigrés clandestins, notamment le collectif « La Chapelle Debout » qui s’est déroulée hier matin, vendredi 22 avril.

Grâce à ces activistes, une centaine d’immigrés clandestins installés depuis plusieurs semaines sous le métro aérien Stalingrad – lieu de violentes bagarres la semaine dernière – a investi le lycée professionnel Jean-Jaurès, un établissement inoccupé depuis quelques mois pour cause de travaux.

Les militants d’extrême-gauche assurent désormais la « sécurité » du lieu et contrôle les allers et venues. Se substituant à leurs protégés, les activistes ont déclaré que les clandestins « ne désiraient pas communiquer pour le moment ».

Environ 400 ou 500 soudanais, somaliens, pakistanais et erythréens occupent donc désormais les 7000 mètres carrés de l’établissement scolaire, sous l’œil vigilant de leurs cornacs militants qui disent avoir pris à la lettre la parole du maire de Paris, Anne Hidalgo, affirmant que « Paris est une ville refuge ».

Un avis qui n’est pas partagé par la région Ile-de-France, gestionnaire de l’établissement, qui a dénoncé « avec la plus grande fermeté cette occupation illégale » et demande au préfet de police l’évacuation immédiate des lieux sensés accueillir prochainement les élèves et personnels du lycée régional du bâtiment et des travaux publics.

De son côté, le préfet dénonce une « manipulation des migrants » d’autant plus inutile que les demandes d’asile et de relogement sont actuellement traitées avec la plus grande attention. Une bienveillance insuffisante pour les groupuscules pro-migratoires mais qui pourrait laisser amers nombre de parisiens en attente de logements décents depuis de nombreuses années.

 

Fermer le menu