Rachida Dati dénonce la « sécurisation excessive » des abords de Matignon

Rachida Dati dénonce la « sécurisation excessive » des abords de Matignon

Paris Vox – Nos dirigeants sont tellement au service du peuple qu’ils préfèrent s’en tenir le plus strictement éloigné possible, notamment par des mesures de sécurité drastiques. C’est notamment le cas pour l’Hôtel Matignon, devenu un véritable bunker depuis une action menée par des militants écologistes.

C’est pourquoi Rachida Dati a écrit au premier ministre, Elisabeth Born, pour dénoncer la sécurisation «disproportionnée» des abords de Matigno.

En effet, a rue de Varenne, dans le 7ème arrondissement, fait l’objet de contrôles renforcés et est quasiment devenue impraticable, même pour les riverains.

Les habitants du secteur «vivent déjà depuis plusieurs années des fermetures aléatoires sans information préalable», alerte notamment l’élue dans un courrier daté du 16 janvier, et publié ce mercredi sur les réseaux sociaux. Rachida Dati insiste sur des fermetures « injustifiées » qui constituent de véritable entraves à la libre circulation et également à l’activité des commerçants de la rue qui serait considérablement touchée dans un contexte économique déjà difficile.