Les sœurs contemplatives de Saint-Jean : les expertes des pralines aux amandes

Les sœurs contemplatives de Saint-Jean : les expertes des pralines aux amandes

Paris Vox – La communauté des sœurs contemplatives de Saint Jean est fondée en 1982 dans le hameau de Rimont, à Fley en pleine Bourgogne ! La vie monastique de ces moniales contemplatives est principalement axée sur la prière et le travail. Cette branche féminine compte six prieurés situés dans différents pays ! Allez c’est parti, Divine Box vous explique tout : son histoire, mais aussi son artisanat !

Le prieuré des sœurs contemplatives de Saint-Jean de Troussures, dans l’Oise. – © Frères de Saint-Jean

La communauté et ses origines

Trois congrégations religieuses composent la famille de Saint-Jean : les frères de Saint-Jean (branche apostolique uniquement), les sœurs apostoliques de Saint-Jean et les sœurs contemplatives de Saint-Jean. Bien que ces trois communautés soient indépendantes les unes des autres, elles partagent tout de même une histoire et une spiritualité communes. Toutes les trois sont fondées par le père Marie-Dominique Philippe. Les frères sont les premiers en 1975, suivis en 1982 par les sœurs contemplatives puis par les sœurs apostoliques en 1984.

Intéressons-nous donc plus particulièrement aux sœurs contemplatives de Saint-Jean. En 1982, le père Marie-Dominique Philippe fonde donc un prieuré à Rimont, où les jeunes filles sont accueillies et encadrées par la prieure sœur Alix Parmentier. Un an passe et les moniales s’installent à Saint-Jodard, pas très loin de Roanne, en Auvergne. La communauté roule comme sur des roulettes et se développe très rapidement ! Car déjà en 1989, on retrouve les sœurs contemplatives de Saint-Jean dans cinq prieurés à travers le monde (France, Cameroun, États-Unis et Lituanie) !

L’arrivée à Troussures

En 2008, le prieuré dédié à Notre-Dame de Cana est fondé dans l’Oise, à Troussures, non loin de Beauvais. Là-bas, les sœurs sont installées au centre du village, au château de Troussures. Elles vivent dans le silence et la solitude, et une prieure générale est élue tous les six ans pour diriger la congrégation. Aujourd’hui, elles sont sept moniales à vivre sur place, avec une vie communautaire rythmée par la prière et le travail.

Les sœurs se retrouvent plusieurs fois par jour dans leur chapelle pour prier ensemble. – © Frères de Saint-Jean

Les fameuses pralines aux amandes !

C’est donc dans le petit prieuré de Troussures que les sœurs contemplatives de Saint Jean développent leur artisanat monastique, avec des produits comme de la confiture et des pralines aux amandes caramélisées. Les sœurs comprennent ainsi mieux le travail quotidien des laïcs. Elles assument en effet un travail qui leur permet de vivre du travail de leurs mains.

Les pralines aux amandes sont donc préparées à la main dans l’atelier du prieuré de Troussures, avec talent et amour ! Pour ce qui est des ingrédients, on retrouve tout simplement des amandes et du sucre. Les sœurs font griller les amandes jusqu’à ce qu’elles soient caramélisées. Et bien-sûr, il n’y a ni colorant, ni conservateur, simplement beaucoup d’amour et de patience. Les sœurs mettent un point d’honneur à n’utiliser aucun ingrédient chimique ou OGM pour assurer la qualité du produit. Que demander de plus ?

Et voici un aperçu des pralines aux amandes des sœurs contemplatives de Saint-Jean. – © Divine Box

Pour acheter leurs bons produits et les rencontrer

Vous pouvez bien-sûr rendre visite aux sœurs, en allant directement sur place : Sœurs contemplatives de Saint-Jean, 3 bis rue du Château, 60390 Troussures. Rendez-vous au magasin et partez à la recherche de ces petites pralines aux amandes ! Et voilà, maintenant il n’y a plus qu’à déguster ! Cependant, si c’est un peu loin pour vous, rendez-vous sur la boutique monastique en ligne de Divine Box pour retrouver les produits monastiques des sœurs contemplatives de Saint Jean !