Le « champignon de Paris » de retour dans la capitale

Le « champignon de Paris » de retour dans la capitale

Paris Vox – Relocalisation. Alors qu’il avait disparu de la ville depuis près d’un siècle, un projet d’agriculture urbaine installé dans un ancien parking du nord-est parisien a fait retrouver au célèbre « champignon de Paris » les sous-sols parisiens. Une sympathique et bonne nouvelle même s’il ne s’agit pas encore d’un « retour en force ».

La culture de ces petits champignons blancs, l’espèce la plus cultivée du monde, avait complètement disparu de la capitale avant ce projet menée par deux « fermiers urbains », à savoir un ingénieur agronome et son partenaire  qui ont profité de l’abandon progressif de la voiture dans le centre-ville pour racheter des parkings souterrains. Leur première ferme installée sous un logement du quartier de La Chapelle produit de la chicorée, des salades, des endives ainsi que deux variétés de champignons et deuxième espace de 2 500 mètres carrés, situé dans le XIXe arrondissement, est quant à lui entièrement consacré à la culture du champignon de Paris.

L’engouement pour le champignon de Paris est né il y a plus de deux siècles, en particulier après son adoption par Louis XIV, qui le cultivait à Versailles.

Cultivés sur un substrat à base de fumier, dans des souterrains où l’obscurité, la température et l’humidité restaient constantes, le champignon de Paris peut-être produit toute l’année. On en vend 100 000 tonnes chaque année en France.