Faire un don
Grand Paris : un an de répit pour les utilisateurs de véhicules diesel

Grand Paris : un an de répit pour les utilisateurs de véhicules diesel

Paris Vox – Dans le Grand Paris, la chasse aux utilisateurs de vieux véhicules diesel est ouverte mais la mise en place technique des moyens coercitifs a pris du retard par rapport au calendrier initial.

En effet, à l’origine, dès le 1er janvier 2002, tout véhicule arborant une vignette Crit’Air 4 ou plus devait être interdit de séjour dans la plus grande zone à faibles émissions (ZFE) de France, celle du Grand Paris. Cette mise en œuvre est finalement reportée à courant 2023.

Cette mesure concerne d’abord les Franciliens et donc les voitures équipées d’un moteur répondant à la vignette Crti’Air 4, 5 ou non classé, soit 244 000 véhicules référencés dans ce périmètre,  mais également les véhicules de transit venus de banlieue, voire de province, et qui amènent dans le Grand Paris bon nombre de travailleurs qui n’ont pas de solution de rechange satisfaisante  avec les transports en commun.

Cependant, si la mise en œuvre du contrôle et de la verbalisation automatisés a pris du retard, les PV pour défaut de vignette lors d’un contrôle physique, eux, sont maintenus.

Pour beaucoup, la verbalisation automatique des véhicules anciens roulant au diesel,  décidée au nom de l’écologie, est en réalité une mesure profondément antisociale qui frappe les plus modestes qui n’ont pas les moyens d’acheter des véhicules neufs ou récents.