Faire un don
La police municipale à Paris, c’est parti !

La police municipale à Paris, c’est parti !

Paris Vox – Enjeu de la dernière élection municipale parisienne, la police municipale est enfin lancée à Paris.

Paris demeurait l’une des dernières villes françaises dépourvues de police municipale. Alors que la délinquance et la toxicomanie gangrènent des pans du territoire cette situation apparaissait de plus en plus incompréhensible.

Ce manque a largement fait parler lors de l’élection municipale. La majorité des candidats s’entendaient alors sur ce besoin. Toutefois tous ne concevaient pas de la même façon les missions prévues pour cette nouvelle police. Si la droite voulait impérativement que la police soit armée, ce n’était bien sûr pas le cas à gauche. Finalement, les policiers municipaux seront équipés d’un bâton de défense, d’une bombe lacrymogène, d’une paire de menottes et d’un gilet pare-balles. Ils sont aussi dotés de caméras-piéton. Ces outils permettent de filmer les échanges entre les policiers et les citoyens.

La Mairie de Paris communique largement sur la création de cette nouvelle unité.

La Ville de Paris lance sa nouvelle police municipale !
Lire cette vidéo sur YouTube.

On en sait plus sur les missions de cette police. Si les policiers seront habilités à verbaliser les jets de mégots, ils ne seront pas compétents pour la lutte contre les stupéfiants par exemple. La Mairie résume ainsi les fonctions des policiers municipaux : « la tranquillisation de l’espace public et des équipements municipaux, la prévention et la lutte contre les incivilités. De manière plus large, ils et elles doivent aussi faire respecter les « règles du quotidien » afin de rassurer, créer du lien social, verbaliser si besoin et bien adapter les réponses »

L’ensemble des missions sont détaillées ici.

Les bonnes âmes de gauche effrayées de voir débarquer 5 000 nouveaux agents (total de la PM  fin 2030) seront certainement rassurés. La Mairie insiste sur le caractère préventif de cette police et de l’importance « du dialogue et de la médiation » vis-à-vis des « jeunes et des personnes vulnérables ». Pour la sécurité, on repassera…