Vernouillet (78) : les dealers étaient des fils de famille

Vernouillet (78) : les dealers étaient des fils de famille

Paris Vox – L’appât du gain et de l’argent facile touchent aussi les milieux les plus privilégiés. Ainsi, trois jeunes hommes, âgés d’une vingtaine d’années, ont été mis en examen, vendredi 3 février à Versailles, pour avoir organisé un trafic de stupéfiants. Ils alimentaient en cannabis et cocaïne les soirées de Vernouillet et de sa région.


Les trois comparses sont des fils de bonne famille dont les activités délictueuses étaient soupçonnées par la police depuis septembre 2015. Au moment de son arrestation, le chef du trio occupait une luxueuse maison avec plusieurs dépendances en compagnie de sa fiancée qu’il couvrait de cadeaux de prix. Agé de 24 ans, il se fournissait dans le quartier « sensible » de la Noé à Chanteloup-les-Vignes et faisait livrer les drogues à domicile par ses deux complices, amis d’enfance. Grâce à ce trafic, le « chef » parvenait à dégager plus de 10 000 euros de bénéfices par mois.

Les trois voyous sont passés aux aveux tout en tentant de minimiser l’importance de leurs trafics.

Fermer le menu