Faire un don
Essonne : la guerre des bandes fait un nouveau mort

Essonne : la guerre des bandes fait un nouveau mort

Paris Vox – La vie humaine ne semble avoir aucune valeur à leurs yeux. Pour des questions de territoires, de rivalités tribale et/ou de trafics divers, les voyous des cités sont prêts à tuer sans le moindre remord. Cette fois, c’est un jeune de 19 ans qui est morts quelques jours après avoir été lynché par une bande rivale.

Il avait été hospitalisé et placé dans le coma jeudi 15 juillet, après avoir reçu des coups à la tête et sur le corps. Cette affaire se situe dans un contexte de rivalités entre bandes originaires de deux villes voisines de l’Essonne, la victime étant considérée comme le « leader »d’un quartier de Saint-Michel-sur-Orge (Essonne). Il a  été gravement frappé à la tête et sur le corps dans la nuit de jeudi 15 à vendredi 16 juillet «au cœur du quartier rival» de Sainte-Geneviève-des-Bois, à une trentaine de kilomètres au sud de Paris.

Selon la police, cinq personne serait impliquée dans la bagarre meurtrière.

L’enquête confiée à la Sureté départementale de l’Essonne.

 Selon le ministère de l’Intérieur, 357 affrontements entre bandes ont été recensés en 2020 contre 288 en 2019, soit une hausse de près de 25%. Dans l’Essonne, le chiffre est passé de 56 à 91 entre ces deux années.