Faire un don
Big Brother : le nombre de caméras de surveillance dans les transports va doubler

Big Brother : le nombre de caméras de surveillance dans les transports va doubler

Paris Vox – Bien qu’elles aient démontré leur inefficacité dans l’endiguement de la violence et de la délinquance, le nombre de  caméras de vidéosurveillance qui  quadrillent l’espace public va encore augmenter. Notamment dans les transports.

Ainsi, sur Cnews, Jean-Baptiste Djebbari, ministre des Transports, a mis l’accent sur la sécurité dans les transports en annonçant que le nombre de caméras de vidéosurveillance.

Le nombre d’utilisateurs de transports en commun est reparti à la hausse depuis plusieurs semaines. L’occasion pour le ministre délégué auprès de la ministre de la Transition écologique, chargé des Transports, Jean-Baptiste Djebbari, de faire un point sur la sécurité physique et sanitaire de ces modes de transports au micro de Cnews.

Il a notamment  rappelé que de nombreux progrès ont été faits ces dernières années notamment grâce à la multiplication et la sophistication des caméras de surveillance. Aujourd’hui, ces caméras au nombre de 45 000 en France dans les transports, dont 10 000 en Île-de-France. Leur nombre va «doubler en 2025» explique le ministre. À cela s’ajoute la présence de près de 4000 agents de sécurité dans les gares et infrastructures de transports.

Pourtant la multiplication des dispositifs de vidéosurveillance a tout de la « fausse bonne idée ». Force est en effet de constater que leur omniprésence dans l’espace public n’a aucunement amélioré le quotidien, la tranquillité et la sécurité de la population. Il est totalement utopique de croire pouvoir apporter des solutions « techniques » ou « technologiques » à des problèmes d’ordre politique et social. En effet, les causes du développement de la délinquance et de la criminalité sont notamment l’immigration incontrôlée, l’anomie sociale, la toxicomanie et le laxisme judiciaire… Tant que l’on ne s’attaquera pas  sérieusement à ces sujets, rien ne changera fondamentalement. Et tous les gadgets électroniques du monde ne serviront à (presque) rien.