Napoléon: le squelette de cheval en plastique de la discorde…

Napoléon: le squelette de cheval en plastique de la discorde…

Paris Vox – Pour commémorer le bicentenaire de la mort de Napoléon, le Musée des Armées propose un large programme. L’installation d’un squelette en plastique au-dessus du tombeau pour « humaniser l’Empereur » crée la polémique…

L’anniversaire de la mort de Napoléon déchaine bien des passions. On a notamment pu voir, non sans stupeur, une tribune publiée par une journaliste américaine dans le New York Times intimant aux français l’ordre de ne pas célébrer l’anniversaire de la mort de l’Empereur au motif qu’il serait le représentant de l’esclavagisme et de la suprématie blanche.

On apprenait par ailleurs hier le projet de Pascal Convert, artiste plasticien, de mettre aux Invalides, au-dessus du tombeau de l’empereur, une structure éphémère. Cette installation représente le squelette d’un cheval de Napoléon. La volonté de l’artiste est de « réhumaniser » Napoléon grâce à cette installation. Chacun jugera de l’argumentaire… On peut toutefois s’interroger sur le choix d’un squelette en plastique d’un animal mort pour « humaniser » !

Sur son compte Twitter, l’historien Thierry Lentz, qui s’élève contre cette initiative, publie un visuel pour présenter le projet final.

De nombreux internautes s’indignent et estiment qu’il s’agit d’un manque de respect. Parmi eux figurent de nombreux historiens ou amateurs éclairés de l’Empire. On peut citer Thierry Lentz, Eric Anceau ou encore Pierre Branda. D’autres internautes anonymes vont même plus loin en évoquant la profanation du tombeau.

Si certains se sentent impuissants d’autres suggèrent de passer à l’action. Parmi eux, Christopher Lannes, le vidéaste qui œuvre notamment pour TV Libertés. Dans un message posté sur le réseau social Twitter, il appelle à contacter le Musée des Armées afin de faire part de son mécontentement. Une action pacifique, mais utile !