Immigration/Identité : deux nouvelles publications

Immigration/Identité : deux nouvelles publications

Paris Vox – Alors que la crise sanitaire du Covid-19 occupe presque la totalité de l’espace médiatique, la submersion migratoire et le délitement identitaire de la France et de l’Europe. Deux publications récentes reviennent sur ces thématiques fondamentales qui devraient être au cœur des actuels débats politiques mais qui en sont tragiquement absentes. Des lectures nécessaires, à diffuser.

– L’identité, socle de la cité.

Dans le sillage d’Ernest Renan, Henri Levavasseur nous rappelle que c’est la conscience d’une origine commune, conjuguée à la volonté d’un destin commun, qui assure la cohésion d’un peuple.

Les peuples européens, confrontés depuis cinquante ans à l’arrivée massive de populations exogènes, sont aujourd’hui sommés de renoncer à leur identité ethnique et culturelle. Ils se voient imposer un nouveau modèle de société cosmopolite, fondé sur l’adhésion à des « pseudo-valeurs » abstraites et universelles.

Or, la rupture entre communauté ethnique et communauté civique menace la survie de nos nations.

Henri Levavasseur nous invite à reprendre collectivement conscience de « ce que nous sommes », afin de refonder la cité sur le socle de l’identité.

Henri Levavasseur est docteur en histoire, médiéviste et germaniste.

L’identité, socle de la cité. Réconcilier ethos et polis, Henri Levavasseur, La Nouvelle Librairie éditions, 2021, 82p. 7 €. ISBN : 978–2 491446–39 0

– Immigration de masse – L’assimilation impossible

N’en déplaise aux « déni-oui-oui », l’immigration extra-européenne vire à la catastrophe. Elle transforme l’Europe en agrégat de communautés toujours plus étrangères les unes aux autres. Partout, l’assimilation est en panne : ce ne sont du reste plus des individus isolés qui s’installent sur notre continent, mais des populations entières qui ont choisi de vivre dans leur pays d’accueil comme si elles se trouvaient encore dans leur pays d’origine. Pire : l’assimilation s’opère désormais à rebours. Il faudra bientôt se plier aux mœurs des nouveaux venus. Ainsi l’utopie du multiculturalisme rejoue-t-elle l’échec annoncé de la tour de Babel. Il nous revient d’en tirer au plus vite les conséquences pour relever le défi civilisationnel que cette immigration de masse lance aux peuples européens.

Énarque, Michel Geoffroy est un ancien haut-fonctionnaire. Il a récemment publié La super-classe mondiale contre les peuples (2018) et La nouvelle guerre des mondes (2020).

Michel Geoffroy, Immigration de masse, La Nouvelle Librairie, 2021, 56p., 4,90 euros.

ISBN : 978-2-491446-36-9

Pour commander :https://www.revue-elements.com/