Musique : « La java de l’identité » du Docteur Merlin (vidéo)

Musique : « La java de l’identité » du Docteur Merlin (vidéo)

Paris Vox- Chanteur atypique et attachant, le Docteur Merlin, à la fois barde païen et conteur identitaire, présente le nouveau clip  illustrant son titre « La Java de l’Identité » issu de son dernier album, « Insoumis ».


« Bien plus jeune que son enveloppe charnelle, le Docteur Merlin est « né » en 1981, durant les écoles de cadre de ce qu’on a appelé la « nouvelle droite ».

Après des journées fatigantes et studieuses, nous nous retrouvions le soir pour des veillées, et nous fûmes très inventifs pour nous forger une histoire commune.

Profitant du’un savoir faire acquis dans les camps scouts, nous étions quelques « folkeux » amateurs, et bien vite quelques chansons quelque peu iconoclastes virent le jour, librement inspirées de « la vie de Bryan » des Monthy python.

Avec le film de J. Boorman « Excalibur » (qui m’inspira ce pseudonyme), la dimension mythique nous imposait des textes plus sérieux, plus historiques, plus inspirés, plus positifs  !  !

Guillaume Faye, Olivier Carré, Pierre Vial, Maurice Rollet, et d’autres, m’inspirèrent tour à tour et je donnais à mes amis trois « K7 » (« Païen », « Le vent mauvais », « Persiste et signe », qui furent remasterisées en 2002, sous le titre de « péchés de jeunesse »).

Ayant rencontré le directeur de la SERP (la boîte de disques de J.M. Le Pen) qui cherchait un chanteur politiquement incorrect, nous sortîmes ensemble un 45T (Ahmed) puis des albums (Europe, Enchanté, Soleil de pierre) et enfin un « Docteur merlin chante Brasillach ».

Après la grande scission du FN en 98, et la mort de la SERP, le combat culturel fût un peu oublié, et je ne chantais plus que pour mes amis et dans quelques fêtes identitaires de France, d’Europe ou même du Québec. Pourtant, à un rythme lent, j’écrivais, ou découvrais, encore quelques textes et les mettais en musique.

Mes « fans » de toujours réclamaient un  enregistrement. Quand le nombre de chansons fût suffisant, après un quinzaine d’années, je décidai de leur faire plaisir.

Nous avons pris notre temps pour peaufiner ce dernier Opus  :

Docteur Merlin  :   Insoumis  ! »

Le site du Docteur : https://docteurmerlin.com/

Fermer le menu