Faire un don
Le rappeur « Moha La Squale » condamné à six mois de détention à domicile

Le rappeur « Moha La Squale » condamné à six mois de détention à domicile

Paris Vox – De son vrai nom Mohamed  Bellahmed, le rappeur « Moha La Squale » (sic) a été reconnu coupable de refus d’obtempérer, outrage et rébellion lors d’un contrôle de police l’an dernier.

Le sympathique personnage  est  également visé par une enquête préliminaire pour violences, séquestrations et agression sexuelle.

Pour le moment, il a simplement été condamné  à six mois de détention à domicile sous surveillance électronique pour refus d’obtempérer, outrage et rébellion lors d’un contrôle de police agité l’an dernier à Paris alors qu’il participait à un « rodéo » sauvage en moto.

 Les excuses présentées par le rappeur lors de l’audience n’auront pas suffi. Celui-ci avait en effet expliqué être «désolé» et soutenu qu’il ne voulait pas «parler mal de la police».

Le délinquant  – et ex égérie de la marque « Lacoste » – n’a pas daigné se présenter au tribunal, étant « à l’étranger » selon son avocat.

Parallèlement, le rappeur,  visé par une enquête ouverte notamment pour «agressions sexuelles» après les accusations de plusieurs femmes, fait l’objet d’une cinquième plainte déposée «pour des faits de séquestration qui auraient eu lieu dans l’année 2020».