Faire un don
Racisme anti-blancs : Anne Hidalgo défend Audrey Pulvar mais ne valide pas ses propos

Racisme anti-blancs : Anne Hidalgo défend Audrey Pulvar mais ne valide pas ses propos

Paris Vox – Exercice de style délicat pour le maire socialiste de Paris qui a essayé de défendre son adjointe à l’alimentation durable tout en dénonçant ses propos invitant « les blancs » à se taire dans certaines réunions « non-mixtes ».

« Je ne pense pas qu’Audrey Pulvar fasse partie de la gauche indigéniste et racialiste », a donc déclaré Anne Hidalgo (admettant donc au passage l’existence de celle-ci) en estimant que son adjointe à l’alimentation durable avait « réparé » la veille la polémique née de ses propos sur les réunions non-mixtes en s’exprimant dans « Le Monde »

A la question de savoir si on pouvait demander à une personne blanche de se taire dans ces réunions, Mme Hidalgo a répondu : « évidemment non » et indiqué « l’avoir dit » à son adjointe.

« Je vis dans une société mixte : je veux que tous, hommes, femmes, quelle que soit l’orientation sexuelle, quelle que soit la pigmentation de la peau, on soit des enfants de la République », a-t-elle ajouté.

Son de cloche différent du côté des alliés écologistes du maire de Paris, qui, eux, défendent  les déclarations controversée d’Audrey Pulvar.

« Je n’ai pas compris les silences gênés du PS vis-à-vis de Madame Pulvar », a ainsi réagi le Secrétaire national d’EELV Julien Bayou en estimant que cette dernière avait reçu « plus de soutien de la part des écologistes que de la part des socialistes ».

« La gauche est en train de se suicider et moi je ne m’en réjouis pas », a estimé pour sa part Rachida Dati, présidente du groupe LR et Centriste au Conseil de Paris.