Scandale : la mairie refuse l'inhumation des cendres de Michel Déon à Paris - ParisVox

Scandale : la mairie refuse l’inhumation des cendres de Michel Déon à Paris

Paris Vox – Cette fois c’est officiel, clair et net : la mairie de Paris a annoncé que l’écrivain et académicien français Michel Déon ne serait pas inhumé à Paris malgré les souhaits de sa famille.


Après plusieurs jours de polémique, la sentence est tombée, froide et imbécile : la mairie de Paris, donc Anne Hidalgo, refuse à un grand écrivain né à Paris et qui a consacré plusieurs de ses œuvres à cette ville, une dernière demeure dans l’un des cimetières de la commune. Pour justifier cette misérable décision, fruit évident d’une rancoeur idéologique proche de la hargne, la mairie se réfugie derrière une application stricte et étroite du Code général des collectivités.

Sur twitter, c’est Pénélope Komitès, adjointe en charge des affaires funéraires pour la Ville de Paris, qui se charge de la sale besogne en affirmant « La Mairie de Paris n’a juridiquement pas le droit de transiger avec ces règles fixées par le Code général des collectivités territoriales. Cela constituerait de fait une rupture d’égalité pour toute personne placée dans la même situation que Michel Déon. […] Devant la mort, cette même égalité en droits s’applique, que l’on soit une personnalité publique ou non, que l’on soit membre de l’Académie Française ou non. Et je suis fière qu’à Paris nous appliquions scrupuleusement ces principes fondateurs de notre République ».

On pourra être étonné que la mairie se montre si pointilleuse et sourcilleuse avec le droit lorsqu’il s’agit de rendre un dernier hommage à un grand écrivain ayant contribué au rayonnement de la France et de sa capitale alors qu’elle l’est, semble-t-il, beaucoup moins lorsqu’il qu’il s’agit de passations de marchés publics pour lesquelles elle est régulièrement désavouée ou condamnée ( voir, entre autres, ICI et ICI).

© ParisVox.info 2016 - Dépêche libre de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d'origine.
Grande distribution
Début du Carême po
Notez cet article :