Faire un don
L’abbaye du Barroux et sa très belle histoire !

L’abbaye du Barroux et sa très belle histoire !

Paris Vox – L’abbaye Sainte-Madeleine du Barroux est située entre Orange et Carpentras, dans le Vaucluse. C’est une abbaye bénédictine fondée en 1970 qui accueille une communauté installée depuis seulement quarante ans dans la région suite à l’arrivée d’un père bénédictin.

Les moines y sont jeunes et très dynamiques et suivent la règle de saint Benoît “prie et travaille”. Envie d’en savoir plus ? Allez c’est parti, suivez le guide, Divine Box vous dit tout sur l’histoire de cette très belle abbaye !

L’abbaye du Barroux, située dans le Vaucluse – © Divine Box

Roule petite mobylette !

La belle histoire de l’abbaye du Barroux commence en 1970, et plus précisément en août. Un moine bénédictin, Gérard Calvet, quitte alors l’abbaye de Tournay (avec l’accord de son père abbé) pour retrouver une vie monastique qui lui corresponde mieux. Et hop, il file, avec une petite mobylette, à Bédoin, un petit village provençal.

Sur place, autour de la vieille chapelle Sainte-Madeleine (fondée au XIe siècle !), il s’évertue ainsi à vivre la règle de saint Benoît dans ses observances traditionnelles : offices chantés en grégorien, liturgie en latin, office de nuit etc… Ça y est, le projet est lancé !

Nous y voilà ! 

Au départ, Dom Gérard envisageait une vie solitaire. Mais voilà qu’un jeune frappe à sa porte trois jours seulement après son arrivée ! D’abord un seul, puis deux, puis onze… Rapidement, dès 1971, la vie monastique s’organise : le petit prieuré en ruine est ainsi restauré pour accueillir les onze moines déjà réunis autour du père Gérard.

Et oui, c’est un succès ! A tel point qu’en 1977, les moines sont trop nombreux et doivent dormir dans des caravanes… Plus de temps à perdre, il faut déménager ! En septembre 1978, Dom Gérard dégote donc un terrain pour installer la nouvelle communauté. Trente hectares entre le Mont Ventoux et les Dentelles de Montmirail : les voilà bientôt dans un bout de paradis…

Ci-dessus, l’abbaye Notre-Dame de l’Annonciation du Barroux, la communauté des moniales, située à quelques encablures de l’abbaye Sainte-Madeleine du Barroux, où résident les moines ! – © Divine Box

Joyeux Noël !

Mais tous les travaux de l’abbaye du Barroux coûtent cher ! Et les moines n’ont pas forcément les moyens de tout payer eux-mêmes. C’est alors que Dom Gérard traverse la France en quête de bienfaiteurs. Le succès est immédiat, et permet donc de poser la première pierre dès 1980 ! Avec les techniques modernes, il entend élever une abbaye romane classique, avec un fort style provençal.

Et tout ça avance vite ! La communauté y déménage fin 1981 pour pouvoir déjà fêter Noël sur place. Bon, il n’y a ni chauffage ni d’électricité, mais au moins, on peut y dormir !

L’abbaye du Barroux sous la neige, climat semblable à décembre 1981 où les moines ont pu fêter leur premier Noël sur place ! – © Abbaye du Barroux

L’abbaye est validée !  

Et hop, en 1989, le Barroux est érigé en « abbaye » autonome, par Dom Dammertz, abbé Primat des Bénédictins. Ce dernier est d’ailleurs venu spécialement de Rome avec le document signé quelques jours auparavant !

La même année, après trois ans de constructions et au cours d’une cérémonie de 5 heures, l’église de l’abbaye du Barroux est aussi consacrée ! C’est le cardinal Gagnon, entouré de l’archevêque d’Avignon et de quatorze autres prélats, qui célèbre lors de la fête des saints Anges gardiens.

Et un an plus tard, en 1990, une partie de la communauté s’est rendue au Vatican pour une audience privée avec le pape Jean-Paul II. C’est une réelle reconnaissance de la nouvelle abbaye du Barroux par le Saint-Siège. Puis en 2008, l’abbaye intègre la confédération bénédictine dont le but est de favoriser la vie selon la Règle de saint Benoît et la charité fraternelle entre les monastères.

Bon appétit !  

La jeune communauté du Barroux produit plein de petites pépites culinaires. Leurs spécialités sont notamment les produits de base du temps de Jésus : pain, huile et vin. On vous recommande en particulier leur pain aux noix, issu de leur boulangerie fondée en 1984. Un délice !

N’oubliez pas non plus de goûter l’huile d’olive des moines du Barroux ! Vous ne trouverez pas mieux que dans leur propre moulin, qui fonctionne entièrement avec ses deux meules de granit, importées d’un monastère italien !

Les moines de l’abbaye du Barroux fabriquent leur propre pain dans leur boulangerie – © Abbaye du Barroux

Un vin pas comme les autres !

Certes, les moines de l’abbaye du Barroux sont vignerons depuis 1985, mais leur aventure a réellement changé d’envergure en 2015. La raison ? Leur première cuvée « Via Caritatis ».

L’objectif de ce projet est double : tout d’abord, mettre en valeur leur incroyable terroir, comme don du Créateur. Mais l’autre but est de soutenir le vignoble local, ayant des soucis financiers. « La Voie de la Charité » : voilà donc ce qui anime les moines, héritiers d’un vignoble pontifical du XIVe siècle ! Amis de la bonne bouteille, vous avez du choix : vin du Barroux rouge, blanc ou rosé, vous y trouverez votre bonheur.

Les moines de l’abbaye du Barroux fabriquent leur vin avec le raisin de leurs vignobles – © Abbaye du Barroux

Des moines connectés ! 

Et petite anecdote pour la fin : si vous le souhaitez, vous pouvez télécharger l’application « Barroux » sur votre smartphone, ou même écouter leurs offices sur iTunes ! Qui a dit que les moines n’étaient à l’aise avec la technologie ? Parce qu’en tout cas, à l’abbaye du Barroux, les moines prouvent le contraire !

Et maintenant ?

Évidemment, si vous souhaitez vous rendre à l’abbaye c’est possible (voir les restrictions liées au Covid…) ! Passez-donc voir les moines, leur hôtellerie et leurs délicieux produits : Abbaye Sainte-Madeleine, 1201 Chemin des Rabassières, 84330 Le Barroux. Mais si c’est trop loin pour vous ou que le covid vous en empêche, vous pouvez aussi cliquer sur ce lien pour acheter en ligne les produits de l’abbaye du Barroux