Paris délire entre police municipale, centre pour réfugiés et urbanisme…

Paris délire entre police municipale, centre pour réfugiés et urbanisme…

Paris Vox – (Tribune) Quel dommage qu’Hidalgo et ses équipes n’aient pas décidé de prendre un peu de repos avec ce confinement…

On aurait pu penser que la période de confinement coïnciderait avec une période où le temps s’arrêterait et qu’il ne se passerait rien. Ce n’est nullement le cas… On n’abordera pas ici la question internationale, le site étant d’essence francilienne.

A Paris aussi, le temps du confinement est un temps d’action. A la Mairie de Paris, par exemple, on ne chôme pas. Et ce n’est pas forcément une bonne nouvelle pour le parisien moyen. Jugez plutôt ces différentes décisions prises récemment.

Cela bruissait depuis plusieurs semaines et se confirme, le centre de Paris a désormais son centre de migrants. Ce lieu aura pour but d’apporter assistance et soutien aux populations migrantes clandestines ou non. Il prendra place dans l’ancienne mairie du premier arrondissement de Paris. On peut lire ça et que l’inquiétude se développe chez des riverains. Pourtant ces derniers avaient massivement fait le choix de reconduire Anne Hidalgo au printemps dernier. Peut-être que ces riverains du centre étaient moins inquiets quand l’assistance aux migrants étaient cantonnée à la périphérie de la ville… Qu’ils profitent donc de ce pour quoi ils ont voté.

Autre nouvelle attendue, la police municipale promise arrivera l’an prochain. Mais afin de rassurer l’aile progressiste et gauchiste de la Mairie, les policiers ne seront pas armés. On placera donc en ville des plots équipés d’un sifflet. Les délinquants frémissent d’avance de peur de cette décision Hidalgienne. Sans doute, pense-t-elle éviter ainsi toute « bavure » portant atteinte à l’intégrité physique des voyous et autres criminels…

La dernière nouvelle n’est pas à minorer. La Mairie de Paris se lance également dans un projet qui fera frémir tout amoureux de la capitale. Le programme interpelle : « Vers une nouvelle esthétique parisienne : transformer le paysage urbain« . Lorsqu’on observe les précédentes réalisations autour du Panthéon, de l’Eglise de la Madeleine ou encore la place de la République, on peut légitimement s’inquiéter…

Vraiment, quel dommage qu’Hidalgo et ses équipes n’aient pas décidé de prendre un peu de repos avec ce confinement.

Jean Ernice