La Goutte-d’Or n’en peut plus de la violence des mineurs marocains

La Goutte-d’Or n’en peut plus de la violence des mineurs marocains

Paris Vox – Commerçants et résidants de quartier  n’en peuvent plus. Le quartier de la Goutte-d’Or (18e) est devenu « invivable » depuis qu’il a été investi par de jeunes mineurs migrants, majoritairement marocains, violents et toxicomanes.

Cela fait plus de quatre ans maintenant que la situation ne fait qu’empirer dans ce quartier populaire de la capitale.  Aucune solution n’a en effet été apportée aux  innombrables problèmes posés par la présence de ces «  mineurs isolés  » qui font régner la terreur dans la rue.

Pour tenter de se faire entendre, les commerçants locaux arborent désormais des pancartes «  Stop à l’insécurité  » sur leurs devantures. Un cri de détresse  qui reste pour le moment sans écho, les pouvoirs publics semblant totalement incapables de rétablir l’ordre et la sécurité des riverains.

Les habitants du quartier se sentent abandonnées face à la multiplication des cambriolages, agressions et autres bagarres sanglantes.

Sûrs de l’impunité que leur confère leur statut de «  mineurs  », les jeunes voyous ne craignent pas les interventions de la police et multiplient les exactions, de jour comme de nuit.

Pour le moment la Mairie de Paris s’est bornée à envisager l’amélioration de l’éclairage public et à solliciter des renforts de police.

Le gouvernement de son côté négocierait avec les autorités marocaines la création d’un centre sur le sol marocain pour accueillir ces délinquants toxicomanes mais le royaume chérifien ne semble pas très pressé de récupérer cette petite armée de voyous précoces défoncés à la colle.