Guérilla ethnique à Drancy (93)

Guérilla ethnique à Drancy (93)

Paris Vox – Durant tout le week-end dernier, des bandes ethniques rivales se sont affrontées dans les rues de Drancy. Quatre personnes ont été blessées et une quarantaine interpellée.

Ce sont des bandes du centre-ville et d’autres des quartiers Nord qui ont transformé la ville en véritable champs de bataille.

C’est une bagarre entre deux mineurs, à propos d’une fille, qui aurait mis le feu aux poudres, entraînant un véritable chaos dans toute la cité.

Armés de battes de base-ball, de barres à mine et de cocktails Molotov, les membres des différentes bandes ont semé la terreur dans la ville, obligeant les riverains à se terrer et se barricader chez eux.

Les affrontements ont été d’une rare violence. Les policiers ont notamment saisi un flash-ball approvisionné, un club de golf, une bombe lacrymogène, deux mortiers, des couteaux, plusieurs barres de fer et des cocktails molotov.

Les «  responsables associatifs  », entretenus par l’argent public, ont tenté de «  dialoguer  » avec les différentes parties, bien évidemment en vain, démontrant une nouvelle fois leur coûteuse inutilité.

Quatre personne ont été blessées, dont une à l’arme blanche. Une autre a eu la mâchoire fracassée.

Une quarantaine de voyous ont été interpellés mais n’ont pas beaucoup de souci à se faire puisque sur les huit premières gardes à vue, sept ont fait l’objet d’un classement sans suite…