Déficit des transports en commun : une pétition pour que l’Etat paie

Déficit des transports en commun : une pétition pour que l’Etat paie

Paris Vox – La région Île-de-France, appuyée par des associations d’usagers de transports en commun, lance une pétition « pour sauver les transports publics franciliens ». L’objectif est clair, il s’agit de mettre en place un plan de sauvegarde avec l’Etat et le contraindre à payer les dettes dues au Covid-19 !

Et si demain les transports publics franciliens ne circulaient plus ? C’est un scénario catastrophe mais on peut s’interroger sur l’issue de la cessation de paiement d’Ile-de-France Mobilités déclarée le 8 juillet. Pour l’heure, les conséquences de cette décision sont réelles : l’instance régionale des transports ne peut plus payer la RATP et la SNCF.

Ce défaut de paiement va forcément avoir des conséquences pour les deux opérateurs de transports en IDF.

On estime le manque à gagner pour Île-de-France Mobilités dû au Covid à 2,6 milliards d’euros. La somme est importante et l’Etat ne propose pour l’heure que 425 millions d’euros pour assister la région.

Il manque encore 2,2 milliards donc… Pour combler ce trou, on peut toujours solliciter les 5 millions d’usagers quotidiens des transports. Cela se traduirait par une augmentation mensuelle de 20 euros de l’abonnement mensuel. Ce que les usagers ne sont pas prêts à accepter. Cette décision serait un très mauvais signal envoyé aux usagers de transports en commun alors que la pression pour l’abandon des véhicules individuels est maximale.

Une pétition est donc lancée afin de faire pression sur l’Etat afin que ce dernier propose « une compensation intégrale des pertes de recettes dues à la crise sanitaire« .

La pétition lancée il y a quelques jours dénombre plus de 3 500 signataires. C’est bien peu comparé au nombre d’usagers quotidien des transports !

Pour signer cette pétition, c’est ici  !