IDF : les départements surviveront !

IDF : les départements surviveront !

Paris Vox – Il est question depuis quelques années de supprimer les départements d’Ile-de-France. Jacqueline Gourault a cependant annoncé l’arrêt de ce projet. Les départements d’Ile-de-France se retrouvent donc aujourd’hui entre soulagement et inquiétude sur leur avenir.


C’était un serpent de mer depuis de nombreuses années. La Ministre chargée de la cohésion des territoires, Jacqueline Gourault, a annoncé l’abandon du projet de suppression des Départements franciliens.

Les représentants des départements d’Ile-de-France peuvent souffler, leurs collectivités perdureront. Les présidents expriment ainsi leur soulagement :

Cet abandon résulte – nous en sommes convaincus – de la mobilisation des habitants, des Maires, des agents départementaux et des élus des 7 Départements franciliens.

Par ailleurs, les départements franciliens ont annoncé une mesure de solidarité. En janvier prochain, l’établissement public interdépartemental, gestionnaire d’un fonds de solidarité et d’investissement interdépartemental de 150 millions d’euros, sera en place. Cette mesure se fera sans l’implication de l’État. Cela devrait permettre de résorber certaines inégalités selon le communiqué commun des présidents.

Pour autant, l’inquiétude reste de mise « quant aux ressources des collectivités et singulièrement celles des Départements. Les contraintes budgétaires imposées aux Départements atteignent un niveau record : il ne faudrait pas que le poids de ces contraintes vienne compromettre – sous une autre apparence – l’avenir des Départements. Ces contraintes inédites constituent désormais la menace la plus forte contre les politiques publiques originales que nous défendons »

On peut illustrer cette crainte par un récent fait. Le Gouvernement a tenté de prélever les ressources départementales pour financer le Grand Paris Express. Or, cela relève de la responsabilité de l’État selon les départements… Et au vu des dépassements de factures réguliers, on peut comprendre que chacun se renvoie ce financement !

Si ces institutions vont se maintenir, il restera désormais à voir comment elles se financeront et l’impact que cela aura sur le champ d’actions de celles-ci…

 

Fermer le menu