Vivre-ensemble : il fonce sur des fêtards avec un sabre et un fusil en criant « Allah akbar ! »

Vivre-ensemble : il fonce sur des fêtards avec un sabre et un fusil en criant « Allah akbar ! »

Paris Vox – Au Blanc-Mesnil (93), un homme âgé de 32 ans a été interpellé  après avoir, armé, foncé sur un groupe d’individus sortant d’une soirée en hurlant « Allah akbar ! ».

Il a pu être maîtrisé grâce à l’intervention d’un automobiliste qui l’a volontairement percuté pour l’intercepter. Habillé d’un treillis militaire, l’homme présentait, au moment de son interpellation, un fort taux d’alcoolémie.

Il était armé d’un sabre et d’un fusil semi-automatique  chargé. Lors de la perquisition à son domicile, deux autres fusils ont été retrouvés par les policiers. Il a été placé en garde à vue pour « violences volontaires avec arme, menaces avec arme, détention, port et transport d’arme ».

Malgré tous ces éléments,   l’affaire n’a pas été transmise au parquet anti-terroriste.

Une fois encore, le parquet de Bobigny semble vouloir réduire l’affaire à un simple «  fait divers  » en arguant que l’homme n’a pas d’antécédents judiciaires et ne présenterait pas de «  signes de radicalisation  ». Apparemment, se ruer sur des  passants,  armé jusqu’aux dents, en hurlant des slogans islamistes, n’en serait pas un…

Pour les enquêteurs on reste donc dans une affaire de «  droit commun  », sur fond d’alcoolisation. Une affaire qui aurait pu aisément tourner  au drame sanglant, une balle étant engagée dans le fusil semi-automatique.

L’interpellé devrait prochainement subir des examens psychiatriques.