Nouvelle plaie sur les Champs-Elysée : les rodéos à trottinettes sous gaz hilarant

Nouvelle plaie sur les Champs-Elysée : les rodéos à trottinettes sous gaz hilarant

Paris Vox – Les « jeunes » désoeuvrés ont vraiment une imagination sans borne pour pourrir l’existence de leurs concitoyens. Dernière mode dans les rues de Paris, notamment révélée par nos confrères du Parisien, et plus particulièrement sur ce qui était autrefois « la plus belle avenue du monde » : des « rodéos » en trottinettes électriques en étant sous l’effet de gaz hilarants.

Cette pratique dangereuse terrorise actuellement les piétons sur des trottoirs ou des groupes de plus d’une dizaine de participants s’adonnent  à ces «  courses  ».  Regards hagards, ces derniers sont sous l’effet du protoxyde d’azote, ou gaz hilarant. Une substance qui n’est pas sans  risque et peut parfois provoquer des syncopes, des maux de tête, des vertiges, des difficultés d’élocution, des pertes de mémoire, ou encore un ralentissement du rythme cardiaque et même des troubles neurologiques sévères. Ce produit est pourtant actuellement vendu en grande surface (il sert ordinairement de gaz propulseur pour la crème chantilly).

Au grand dam des piétons – et notamment des familles avec des enfants ou des poussettes – et des commerces de l’avenue, le phénomène des «  rodéos  » semble prendre de l’ampleur, instaurant un climat délétère, de peur et d’exaspération.  «  Qu’attendent les forces de l’ordre pour intervenir  ?  » se demandent les riverains qui craignent de possibles accidents graves.

Alerté, le maire du 8e arrondissement, Jeanne d’Hauteserre, avoue son actuelle impuissance «  dans l’attente de la création d’une police municipale  », ne disposant pour sa part que de «  130 agents verbalisateurs  » en charge de trois arrondissement.

Mais dans ce cas que fait la police nationale  ? On la connu les forces de l’ordre plus véhémentes et efficace pour faire régner l’ordre sur les Champs-Elysées quand il s’agissait d’en chasser les Gilets Jaunes…