16 juin : Face à l’urgence, dans la rue avec les soignants !

16 juin : Face à l’urgence, dans la rue avec les soignants !

Paris Vox – (Tribunes) Mardi 16 juin, le corps médical appelle à une journée d’action pour « répondre à l’urgence de la situation dans les hôpitaux publics et le système de santé français. »

Le fait d’applaudir chaque soir les soignants à 20h00 pendant le confinement m’avait paru fortement incongru. J’avais du mal à trouver du sens à ces effusions. Le fait d’habiter dans une zone résidentielle sans l’ombre d’un hôpital renforce mon incompréhension. Si mon voisin direct eut été un lieu de santé, j’aurais pu réviser mon jugement. Assez vite, j’ai comparé cette minute de soutien aux soignants à la minute de la haine pensée par Orwell. Pendant une minute le peuple peut crier à sa fenêtre ou à son balcon. En période de confinement, et d’ennui pour certains, il s’agissait certainement d’une soupape salvatrice.

« Vous les avez déjà oubliés ? »

Quelques jours après le d »confinement les applaudissements ont continué mais se sont montrés plus timides. Une voisine dans la rue hurla alors : « vous les avez déjà oubliés ? ». Son cri était sincère, et je ne me moquerais pas de celui-ci.

La vie reprend difficilement son cours, et réapparaît le train-train d’avant, « métro, boulot, dodo ». Les applaudissements et les soignants sont oubliés un temps.

Il ne s’agit pas forcément d’égoïsme mais chacun retrouve son activité ordinaire et tente de retrouver sa vie. Pourtant, il est plus que temps de penser aux soignants et à l’hôpital public.

Le 16 juin dans la rue avec le personnel médical

Cet hôpital public qui a été démantelé et désossé. Ces soignants essorés par un système libéral et une administration inconsciente qui les broient.

Les manifestations communautaires actuelles ne doivent pas masquer les véritables urgences, celles qui concernent tous les français et non pas des minorités revanchardes.

Mardi 16 juin, des rassemblements sont organisés partout en France à l’initiative du personnel soignant. Le Ministère de la Santé est le point de ralliement parisien à 14h00.

C’est le moment d’applaudir avec les soignants !

Jean Ernice