L’extrême-gauche immigrationniste manifeste malgré l’interdiction

L’extrême-gauche immigrationniste manifeste malgré l’interdiction

Paris Vox – Le déconfinement à peine entamé, l’extrême-gauche militante n’avait rien de plus urgent que de rappeler son attachement sans faille à l’immigration et son rejet viscéral des frontières. Elle a donc décidé de manifester aujourd’hui à Paris, malgré l’interdiction du rassemblement par la préfecture.

L’extrême-gauche a une priorité essentielle (unique ?) dans son combat politique  : les migrants et leur régularisation. C’est pourquoi elle a choisi ce thème pour l’organisation de sa première manifestation d’envergure nationale post-confinement.

Les français précarisés par la crise, les licenciements massifs annoncés et la disparition des libertés publiques et privées semblent beaucoup moins l’intéresser.

Cette « marche des solidarités » consiste, comme d’habitude, à encadrer et cornaquer des clandestins pour demander une régularisation globale et toujours plus de laxisme dans la politique migratoire française.

Contrevenant aux règles sanitaires actuelles et interdite par la préfecture, cette manifestation n’en a pas moins réuni plusieurs milliers de personnes qui se sont élancées dans les rues sans entraîner d’intervention de la police.

L’appel à cette «  marche des solidarités  » a été relayé par près de 210 organisations et 300 personnalités. selon un texte diffusé sur les réseaux sociaux. Des rassemblements devaient avoir lieu un peu partout dans le pays.

«  Les risques sanitaires qu’un tel événement est susceptible de générer, justifient que le préfet de police, n’autorise pas, à titre dérogatoire, cette manifestation  », avait déclaré la préfecture de police de Paris dans un communiqué.

Pourtant, les forces de l’ordre n’ont pas – pour le moment – fait usage de la force pour faire appliquer l’interdiction. Selon que vous serez Gilet Jaune ou migrant clandestin, les CRS sortiront les matraques et les LBD ou vous regarderont manifester tranquillement…