Fêter Pâques sous cloche !

Fêter Pâques sous cloche !

Paris Vox (Tribune) – La fête de Pâques coïncide avec le retour des cloches. Cette année, la fête est gâchée par le confinement. Malgré tout, pour les croyants, le message du Christ et sa résurrection célébrée ce jour est un grand motif d’espoir et d’espérance.

Christ est ressuscité, Alléluia !

J’ai toujours pensé que Pâques était bien plus important que Noël, et pas seulement part parce que la Résurrection annonce la vie éternelle.

C’est également mon sentiment car Pâques est moins mercantile que Noël. Certes il y a bien un commerce autour des chocolats, mais je le trouve moins brutal que les catalogues de jouets ou les dizaines de « jingles » invitant les bambins à appeler le « petit Papa Noël » sur des numéros surtaxés.

Relire « la Passion de Christ » rédigée par Saint Jean ces derniers jours m’a donné beaucoup de force. Jésus est durant cet épisode le plus fort et le plus faible qu’il n’a jamais été. L’humilité permet au Christ de supporter la souffrance et l’abandon certains de ses fidèles.

Nos (nombreux) désagréments du quotidien sont bien peu de choses après tout. C’est aussi ça le message de Pâques.

Ne pas pouvoir communier ou célébrer librement, c’est le quotidien de certains chrétiens en Orient ou même sur notre propre continent, comme nous le confiait récemment Arnaud Gouillon.

Certains regretteront de ne pas pouvoir fêter en famille ou partager le pâté de Pâques ou le Gigot familial. Je le comprends et je partage cette frustration. Mais on peut voir là une modeste prolongation d’un Carême parfois négligé.

Cette année, on a fêté Pâques sous cloches pour mieux célébrer le retour de celles-ci.

Loin de vouloir poser ici un cours de théologie, je voulais simplement par ces quelques mots souhaiter une belle fête de Pâques à chacun de vous.

Jean Ernice