Faire un don
Rachida Dati relance les hostilités envers Anne Hidalgo

Rachida Dati relance les hostilités envers Anne Hidalgo

  • Post category:À la une

Paris Vox – L’unité nationale ne se décrète pas. Certains responsables politiques se rendent déjà compte de la réalité de cet adage. C’est tout particulièrement le cas à Paris, où Rachida Dati relance déjà les hostilités contre sa rivale principale pour la Mairie de Paris : Anne Hidalgo. 

Dans une tribune, publiée chez nos confrères du Point, cosignée par l’ensemble des candidats Les Républicains à l’élection municipale, l’ancienne Garde des Sceaux lance une nouvelle salve au vitriol contre le Maire de Paris.

Cette attaque concerne tout d’abord la gestion de la crise sanitaire par les autorités municipales que Rachida Dati estime insuffisante et inefficace. Celle qui est aussi maire du 7ème arrondissement se demande pourquoi la Ville de Paris ne reproduit pas les expérimentations menées dans d’autres grandes villes de France et du monde comme la désinfection des rues et du mobilier urbain. Les candidats LR reprochent aussi à Anne Hidalgo de ne pas véritablement assumer son rôle de présidente du conseil de surveillance de l’AP-HP (Assistance Publique – Hôpitaux de Paris). 

En effet, l’édile socialiste semble assez absente de toute prise de décision de l’organe de santé à Paris. De plus, l’accompagnement des soignants par la Ville est jugé plus qu’insuffisant : « aucune solution digne de ce nom n’a été apportée par la Mairie de Paris » signe l’ancienne ministre de Nicolas Sarkozy.

La charge de Rachida Dati ne concerne pas seulement la gestion de la crise sanitaire. Elle porte aussi des accusations concernant des graves manques de respect de la démocratie locale. Refus d’intégrer les demandes de l’opposition dans les compte-rendu des réunions de gestion de crise, absence de prise en compte du rôle des maires d’arrondissement etc. 

Une incapacité à diriger que Rachida Dati met en relation avec l’accroissement des problèmes habituels de Paris : « saleté, insalubrité, trafic, insécurité, accroissement des inégalités et des fractures entre les arrondissements ». Des problèmes dont Rachida Dati a fait son fond de commerce pour espérer conquérir l’Hôtel de Ville. Et qui lui font oublier qu’elle aussi n’a pas toujours sur montrer son discernement depuis le début de la crise du Covid-19, comme l’indique son dernier meeting de campagne maintenu, alors que l’épidémie commençait déjà à pointer son nez…