Le vice-président de la région IDF démissionne et attaque l’Agence Régionale de Santé

Le vice-président de la région IDF démissionne et attaque l’Agence Régionale de Santé

Paris Vox – « Y-a-t-il un pilote dans l’avion ? » … C’est la question que l’on peut se poser au regard de la gestion de la crise sanitaire par nos gouvernants. Une gestion où cafouillages et contradictions se succèdent, sur fond d’improvisation la plus totale.. Nouvel épisode, Patrice Karam,vice-président de la région Ile-de-France, a présenté sa démission ce mercredi et intente une action en justice contre l’ARS.

Selon lui, cette action a notamment pour but de contraindre l’Agence Régionale de Santé à généraliser les dépistages du Covid-19.

En pleine crise du coronavirus. Patrick Karam, vice-président du conseil régional d’Ile-de-France, chargé de la jeunesse, des sports et de la vie associative, a donc annoncé ce jeudi avoir présenté, la veille, sa démission à la présidente Valérie Pécresse.

Une «  liberté  » qui lui permet désormais d’entamer une démarche judiciaire ( personnelle ou concertée.) devant le tribunal administratif de Paris contre l’Agence régionale de santé d’Ile-de-France (ARS) et l’Assistance publique des hôpitaux de Paris (AP-HP) dont il critique la gestion de la crise sanitaire liée à la pandémie du Covid-19.

« Cette décision (de démissionner) fait suite au référé que j’ai engagé, avec mon avocat maître Bernard Benaiem, devant le tribunal administratif demandant que l’ARS Ile-de-France et l’AP-HP assument dans les plus brefs délais leurs missions premières dans la crise sanitaire que nous traversons aujourd’hui  », précise-t-il dans un communiqué publié jeudi après-midi.

Par cette action, il conteste et attaque également la gestion gouvernementale. Il accuse en effet l’Etat d’avoir failli dans son rôle de protection de la population et par ailleurs d’empêcher les régions d’agir efficacement.

Valérie Pécresse, pour sa part, a indiqué qu’il s’agissait d’une «  initiative personnelle  », qui n’engageait nullement l’exécutif régional qu’elle préside.

L’audience du référé est prévue ce vendredi au tribunal administratif de Paris.