Confinement : les contrôles « heureux » des policiers

Confinement : les contrôles « heureux » des policiers

Paris Vox – La vérification des autorisations de déplacement dérogatoire des citoyens est l’occasion pour les forces de l’ordre de constater d’autres délits. La preuve par deux exemples en Ile-de-France.

Certains délinquants se croient visiblement tellement au dessus des lois qu’ils ne sont pas munis – ô surprise ! – de leur attestation sur l’honneur pour sortir. C’est le cas de ce délinquant qui a été interpellé le 1er avril. Déjà démuni du précieux sésame, les forces de l’ordre constatent que le conducteur n’est pas assuré et cerise sur le gâteau, le véhicule n’a pas d’assurance… Le conducteur est alors placé en garde à vue. On aurait pu croire que l’histoire allait se terminer là mais, après recherche, les policiers découvrent que la personne interpellée est déjà recherchée pour 4 autres affaires… Précisons qu’il ne s’agit pas d’un poisson d’avril !

A Champigny-sur-Marne, les faits rapportés par la Préfecture de Police prêtent moins à sourire. Lors d’un contrôle routier, deux hommes ont été interpellés et placés en garde à vue alors qu’ils étaient en possession de 6 000 euros en liquide et de matériel respiratoire. A voir si la justice considérera comme charge aggravante la menace que font peser ces hommes sur les personnes qui ont véritablement besoin de ce matériel pour se soigner et pas pour en tirer un profit quelconque…