QUAND EST-CE QU’ON MANGE ? 24 LIVRES DE CUISINE A RESSORTIR DES PLACARDS

QUAND EST-CE QU’ON MANGE ? 24 LIVRES DE CUISINE A RESSORTIR DES PLACARDS

Paris Vox – Confinés, la tentation est grande pour ouvrir la porte du frigo et vider les placards ? Profitez-en pour cuisiner ces paquets qui dorment au fin fond des armoires et concernant lesquels vous vous êtes toujours demandé : « Mais pourquoi ai-je acheté ça ? » Voici 24 idées de lecture pour que confinement rime avec empâtement. Bonne lecture à tous !

NB : les résumés constituent les quatrièmes pages de couverture fournies par l’éditeur et ne reflètent pas forcément l’esprit de la rédaction.

LA CUISINE DES HORS-LA-LOI, de Yvon-Marie Bost, L’Apart

livres cuisine

Les espaces du nouveau monde étaient leur garde-manger, les prairies de l’Ouest leur terre promise… Trappeurs, trafiquants, mauvais garçons, cow-boys, canotiers, coureurs des bois et tous ceux que le vieux monde appelait hors-la-loi. Ils ont découvert les orignaux, les caribous, les ours, les chevreuils, les castors, les dindons sauvages… Des troupeaux de bisons aux serpents à sonnettes, ils mangent tout ce qui vole, nage, rampe et court ; et tout ce qui pousse, prunes, pommes, noix, baies sauvages, champignons, riz sauvage, et ce sirop qui coule des érables. Dans les espaces encore vierges de l’Ouest, on se débrouille comme on peut, et on pare au plus pressé. Si l’on n’a plus de thé, on en confectionne avec des feuilles de sauge. Les jours fastes, on agrémente le repas d’un lapin, d’un coq de bruyère ou d’un faisan. Sinon, chien de prairie et serpent à sonnettes pour tout le monde. Et peu à peu, ces pionniers vont inventer de nouvelles, adressées aux promesses et aux difficultés de ce Nouveau Monde qu’ils bâtissent. Ils sont près de 4 millions, Allemands, Danois, Irlandais, Français, Anglais… à migrer vers le Nouveau Monde entre 1815 et 1860. Forts de leurs cultures gastronomiques respectives, ils vont adapter leurs techniques de cuisson aux produits découverts auprès des Indiens, cueillis ou chassés chemin. Ils vont mettre en commun leurs goûts et leur savoir-faire et inventer une cuisine formidable.

BARBECUE ET AUTRES RECETTES D’AFRIQUE DU SUD, de Kobus Botha, Mango

livres cuisine

En Afrique du Sud, le barbecue, c’est tout un mode de vie ! Ce n’est pas seulement une façon de cuire les aliments, c’est un moment de retrouvailles entre amis et en famille. Chacun a sa recette secrète ! Kobus Botha nous livre ici toutes ses astuces et ses meilleurs recettes pour réussir votre barbecue : la maîtrise du feu, la cuisson directe ou indirecte, les bonnes préparations pour des viandes, des poissons et des légumes fondants et tous les accompagnements indispensables : sauces, pains, salades, légumes grillés… Découvres aussi les autres recettes emblématiques de la cuisine sud-africaine : plats mijotés, bobotie, curry de poisson, saucisses traditionnelles, beignets au gingembre ou scones…

PHYSIOLOGIE DU GOÛT, de Brillat-Savarin, Champs Flammarion

livres cuisine

La Physiologie du goût est un recueil de mémoires. Mémoires d’humour, dans le ton héroï-comique, ou comment traiter de matières familières avec un rien de noblesse, un zeste de pompe ou de solennité. Cela pourrait lasser, si tout ne baignait dans la modestie et la gaieté. Brillat-Savarin est l’auteur le plus aimable qui soit. Mais il est question de cuisine. Brillat-Savarin (1755-1826) inaugure avec génie cette intellectualisation de la gastronomie qui ne devait pas cesser jusqu’à nos jours. Il est témoin de l’époque où s’impose le restaurant, lieu pour manger, au détriment de l’auberge, refuge du voyageur sans feu ni lieu, où l’on ne faisait guère que boire et se nourrir. La cuisine se professionnalise et toute profession suscite discours ; se mettre à table est affaire de langage. Au-delà du besoin de manger, le plaisir de la table est comme une mise en scène : le luxe du désir. La nourriture désirée est une sorte de cérémonie ethnographique par laquelle l’homme célèbre son pouvoir, sa liberté de brûler son énergie  » pour rien « .  » En ce sens, dit Roland Barthes, le livre de Brillat-Savarin est de bout en bout le livre du « proprement humain », car c’est le désir (en ce qu’il se parle) qui distingue l’homme.

GRIMOIRE DES FÊTES FANTASTIQUES. RECETTES ET ASTUCES Á L’USAGE DES APPRENTIS SORCIERS, de Stéphane et Laure Calé, Yoran Embanner

livres cuisine

Ce livre ludique, très illustré, est destiné à tous ceux, de 7 à 77 ans, qui cherchent de l’inspiration pour une ambiance originale que ce soit pour Halloween, Mardi-Gras, soirée costumée avec thème (anniversaire, St Sylvestre…). Les recettes de cuisine (avec photo de la réalisation terminée) sont faciles à réaliser tout en ayant une présentation très originale. Le niveau de difficulté de préparation des plats est signalé au début de chaque recette selon un ordre croissant (Lutin : très facile, Sorcier : facile, Génie : moyen). Les décors proposés ainsi que les idées de costumes aideront à la réussite de la fête en mettant les convives immédiatement dans une atmosphère fantastique et insolite. Les cartons d’invitation à fabriquer soi-même ont des sujets variés qui aideront les organisateurs à préciser le thème de la soirée aux invités.

CANARD LAQUÉ, CANARD AU SANG. DIALOGUE CULTUREL ENTRE LES CUISINES CHINOISE ET FRANÇAISE, de William Chan Tat Chuen, Éditions de l’Épure

livres cuisine

Au-delà de leurs différences et de leurs spécificités culturelles, de leurs terroirs, ou encore de leurs manières de table, existe-t-il des points de convergence entre les cuisines françaises et chinoises, considérées comme parmi les meilleures du monde, avec une histoire gastronomique riche de plusieurs siècles ? A travers le prisme de 70 recettes étudiées conjointement entre ces deux pays, on découvrira que les similitudes et les ressemblances sont nombreuses. Elles se jouent sur les destins historiques et parallèles des recettes emblématiques qui deviennent des icônes des gastronomies des deux pays, comme le tandem canard laqué de Pékin et canard au sang de Paris ; sur des recettes qui se rapprochent par les ingrédients et les techniques utilisés comme les grenouilles sautées à l’ail et les crêpes ; sur la même vision d’une cuisine qui soigne et qui fortifie le corps, comme ce bouillon de poule ; sur des cuisines qui utilisent joyeusement l’alcool comme principe d’assaisonnement avec le coq au vin jaune du Jura et le coq ivre à l’alcool de Shaoxing ; sur des cuisines capables d’incorporer des ingrédients culinaires venus du nouveau monde comme la pomme de terre et la tomate grâce à la force de leur grammaire culinaire !

LA CUISINE PALÉOLITHIQUE, de Joseph Delteil, Arléa

livres cuisine

 » Ce livre n’est pas un livre de cuisine comme les autres. Ne vous attendez pas à de mirifiques recettes, à des trouvailles de gala. Ce n’est qu’un Précis d’alimentation naturelle, la cuisine brute, comme il y a l’art brut. La cuisine paléolithique, c’est la cuisine de Dieu.  » La cuisine paléolithique est le fruit d’une retraite lorsque Delteil quitte Paris et se retire à La Tuilerie de Massane, dans la campagne montpelliéraine. Loin de la civilisation, il renoue avec son enfance audoise et se met à l’écoute des sens, mi-poète, mi-vigneron. Il fait peau neuve, il rêve de redevenir le premier homme. Nu. Innocent. Ce livre est un hymne à la cuisine d’instinct : recettes de nos grands-mères, secrets jalousement préservés, savoirs ancestraux… Avec le plat unique cher à Joseph, où le mets, nourri de son parfum sui generis, vaut aussi par l’ustensile et le tour de main ; nous voilà loin des goûts sophistiqués de nos contemporains. D’où cette langue économe, comme Joseph l’était dans ses mots, ses gestes, tant à la table conviviale qu’à celle de travail. Econome parce que ce n’est pas dans la quantité que gît la saveur. Peu mais bon, telle est la règle ; vivre de peu, tel est le credo. Un livre-culte qui a connu plusieurs éditions et que nous rééditons aujourd’hui. Une cinquantaine d’illustrations in texte comprenant photos, dessins, fac-similés d’une partie du manuscrit original.

PETIT TRAITÉ DE PHILOSOPHIE CHARCUTIÈRE, de Sébastien Demorand et Vincent Sorel, Keribus Éditions

livres cuisine

Á travers dix chapitres mis en BD par Vincent Sorel, L’Odyssée du boudin entend bien répondre avec humour et « non sens » aux grandes questions philosophiques, politiques et sociales que se pose nécessairement tout amateur de charcuterie moderne.

TRÉSORS DE LA TABLE MÉDIÉVALE, de Kilij el Tabakh, Éditions de la Muse

livres cuisine

Chroniqueur dans la revue Histoire Médiévale, Kilij el Tabakh allie sa passion de l’archéologie à celle de la cuisine. Après des années de recherches et d’expérimentations, cet ouvrage vous indique comment l’homme médiéval est parvenu à un aboutissement dans l’art de cuisiner. Adepte de l’archéologie expérimentale, et en cuisinant avec les ustensiles et dans les conditions du moyen âge, un savoir culinaire a pu être retrouvé en appliquant les opérations et les étapes propres aux queux d’antan. Découvrez le contexte dans lequel s’est modelée la cuisine médiévale et son évolution à travers ses sources, ses opérations de cuisine, ses influences, ses denrées.

DES GROGNARDS Á NAPOLÉON. LES CUISINES DE L’EMPIRE, SUIVI DE RECETTES POUR LES CÉRÉMONIES ET LE BIVOUAC, de Jean-Paul Escalettes, Nouvelles Éditions Loubatières

livres cuisine

Napoléon Bonaparte ne s’est jamais intéressé à la cuisine et encore moins à la gastronomie. Il n’a jamais beaucoup pris en compte les besoins de ses armées, considérant que la rapidité d’action prime sur le besoin de se nourrir ; le soldat de cette époque doit se nourrir sur les terres traversées ou conquises. Dès lors, il peut paraître paradoxal de consacrer un ouvrage à la cuisine sous le Premier Empire. C’est oublier que l’acte de manger est une des fonctions essentielles à l’homme, a fortiori du soldat, grand consommateur de calories. C’est ainsi que Jean-Paul Escalettes nous fait découvrir le quotidien du soldat et du général du grognard et de l’Empereur ; leur quête du nécessaire aliment, les apports des cuisines d’Europe centrale ou du Sud – les armées napoléoniennes ont beaucoup voyagé – ce qu’elles ont laissé dans les traditions culinaires des pays étrangers. Nous découvrons aussi les mots, les mœurs de la table, les grandes figures de l’Histoire et de la gastronomie, le petit personnel des cuisines, les produits, les ustensiles… Enfin pour mieux comprendre le goût de cette époque, l’auteur nous transmet près de cent recettes authentiques.

LA CUISINE GAULOISE CONTINUE, d’Anne Flouest et Jean-Paul Romac, Bibracte et Bleu autour

livres cuisine

L’oppidum gaulois de Bibracte, site majeur de l’archéologie celtique, abrite un musée, un centre de recherche européen et, maintenant, un restaurant. Gaulois, bien sûr. Mais Vercingétorix, familier des lieux, n’a pas laissé de carnet de cuisine gauloise. Une lacune jamais comblée depuis, jusqu’à la parution de cet ouvrage, qui est aussi un carnet de voyage dans ce temps-là. En entrée, Anne Flouest mixe les savoirs des archéobotanistes, archéozoologues et archéologues pour nous renseigner, photos à l’appui, sur les plantes, les animaux, les ustensiles et les moyens de cuisson disponibles à l’époque du deuxième âge du Fer, juste avant l’arrivée de la culture romaine. En plat de résistance, près de 300 recettes, réparties par saisons et dues à l’imagination du « chef » Jean-Paul Romac qui s’aventure dans un exercice d’archéologie expérimentale débridée. Il propose, avec les ingrédients d’alors, plus nombreux qu’on ne le croit et toujours à portée de nos mains, une cuisine simple, souvent surprenante, parfois exotique. Eprouvés par ses soins, ces plats sont savoureux, de même que les mots et les dessins pour les décrire. Sans équivalent, ce livre de cuisine de 300 recettes est aussi un carnet de voyage au temps des Gaulois.

PETIT TRAITÉ DE VÉGANISME, de Gary L. Francione et Anna E. Charlton, L’Âge d’homme

livres cuisine

Des fiches pratiques et utiles qui expliquent clairement la démarche végane. Commençant chaque chapitre de ce petit livre par « Oui, mais… », Francione fait le tour des interrogations légitimes des non-véganes face au véganisme, par exemple : « Oui, mais… Les animaux ressentent-ils la douleur comme nous ? » « Oui, mais… Hitler était végétarien. » « Oui, mais… Une alimentation végane n’est-elle pas plus chère et compliquée ? »

ÉROTIQUE DU VIN, de Jean-Luc Hennig, Zulma

livres cuisine

Il s’agit d’un livre sur l’imaginaire du vin. L’imaginaire érotique, précisément. On y voit l’engrossement par la lumière de la pulpe humide du raisin, le curieux trajet du vin dans le corps, la façon dont certains en usent avec la bouteille comme avec une fille, s’attardant sur sa cuisse, son nombril ou son bouquet sui generis avant de la trousser et lui casser le cou. On y évoque enfin la nature libertine du vin, qui non seulement agite les esprits animaux, mais transforme parfois le buveur à son insu, lui faisant changer de genre à défaut de sexe, ce qu’il découvre apparemment avec une grande satisfaction.

ARGENTINA. CUISINE AUTHENTIQUE ET RECETTES DE CHEFS, de Marcelo Joulia, Hachette

livres cuisine

Marcelo Joulia, le patron du célèbre restaurant argentin « Unico » à Paris, présente ici ses recettes authentiques. De l’asado, célèbre barbecue qui fait l’identité culinaire du pays, aux empanadas, matambre ou cochon de lait Relleno, pour finir en douceur avec des desserts à base de dulce de leche comme les alfajores, voyagez au coeur de l’Argentine. Telle une invitation à découvrir les saveurs argentines, Marcelo Joulia convie dix grands chefs qui vont chacun revisiter les produits signature du pays : Pierre Hermé donne sa version du Paris-Brest comme en Argentine (ou Paris-Buenos Aires), Jean-François Piège invente une pizza soufflée aux piquillos, Bertrand Grébaut (Septime) met au point un ceviche de bar à l’huile fumée, Masayuki Shibuya (Clandestino) prépare une sauce chimichuri au yuzu, Mauro Colagreco (Mirazur) réinvente le revuelto gramajo, Antonin Bonnet (Sergent Recruteur) propose une poitrine de veau au Torrontès, Gaston Acurio présente sa recette de Tamales et ceviche à la langouste, Maximiliano Rossi nous offre sa recette de l’agneau de Patagonie, Paul Pairet (Ultraviolet) associe la valeur iodée des huîtres au pisco, et enfin, Chiho Kanzaki et Marcelo di Giacomo (Ferme Saint Simon) se réapproprient la volaille de Bresse en l’associant au dulce de leche.

LA MAFIA SE MET Á TABLE. HISTOIRES ET RECETTES DE L’HONORABLE SOCIÉTÉ, de Jacques Kermoal et Martine Bartolomei, Actes Sud

livres cuisine

Avec humour, Jacques Kermoal, raconte ici dix rendez-vous décisifs authentiques en les illustrant des menus – bien souvent de véritables festins – qui y furent servis. Ainsi, du « banquet de Messine, 1860 » au « déjeuner chez Lucky Luciano, Naples, 1962 » au « repas d’anniversaire à Montelepre, 1972 », le lecteur retiendra l’anecdote historique autant que les recettes aux noms prometteurs : cuissot de chevreuil faisandé à l’eau-de-vie de prunes d’Agrigente, courge à l’aigre-douce, flan de châtaignes, cocktail de pâtes froides à la crème, aubergines et tomates à la Caponata, mérou au four, sorbet à l’orange …

LES RECETTES VIKINGS, de Vanessa Lancelot, Éditions Jean-Paul Gisserot

livres cuisine

La cuisine viking est en vogue dans le monde entier. Elle le mérite par la diversité et la qualité de ses recettes.

DES TRIPES ET DES LETTRES, de Sébastien Lapaque et Yves Camdeborde, Editions de l’Epure

livres cuisine

Un cuisinier, un écrivain et un illustrateur se sont trouvés d’accord pour célébrer ce que l’on appelle communément « les bas morceaux ». Yves Camdeborde s’est mis en cuisine, Sébastien Lapaque s’est enfermé dans sa bibliothèque et Michel Tolmer est allé travailler le motif au pavillon de la triperie à Rungis. De cette rencontre entre la fourchette et la plume, entre les fourneaux et la littérature, est né « Des tripes et des lettres » un recueil de 15 recettes, drôle et gourmand, que les bibliophiles pourront honorer d’une reliure en vessie de porc.

ENCYCLOPÉDIE DES VINS ET DES ALCOOLS DE TOUS LES PAYS, d’Alexis Lichine, Robert Laffont

livres cuisine

 » Dieu n’a fait que l’eau, mais l’homme a fait le vin « , disait Victor Hugo. Encore faut-il savoir distinguer les différents crus. C’est ce que vous permettra ce dictionnaire. Le vin, depuis l’Antiquité, est une boisson à nulle autre pareille. Et en France, le culte des grands crus a été poussé, à juste titre, plus loin qu’ailleurs. Mais comment se retrouver dans ces innombrables châteaux du Bordelais et des clos bourguignons ? Alexis Lichine a essayé, dès 1980, de mettre un peu d’ordre dans ce maquis. Son dictionnaire a été mis à jour par deux éminents œnologues, Pierre Casamayor et Jo Gryn. Il permet à l’amateur et au connaisseur averti de circuler en connaissance de cause dans ces dédales d’appellations et de millésimes.

LA CUISINE FUTURISTE, de F.T. Marinetti et Filia, Les Impressions Nouvelles

livres cuisine

Le « Manifeste de la cuisine futuriste » fut publié en 1931 par Filippo Tommaso Marinetti, le père du Futurisme. « Non content des immenses victoires picturales, littéraires, artistiques en somme, qu’il accumule depuis vingt ans, le Futurisme italien vise aujourd’hui à un renouvellement fondamental : il ose affronter une fois encore l’impopularité avec un programme de renouvellement total de la cuisine. » Dans La Cuisine futuriste, traduit et préfacé par Nathalie Heinich, on trouvera, comme il se doit, à boire et à manger : non seulement un recueil de recettes pour repas futuristes et polyboissons, mais aussi, au gré des lectures, un manuel de diététique et un manifeste politique contre les pâtes, jugées néfastes à la grandeur de l’Italie, ou une tentative de lancement d’une nouvelle forme d’art. Tous usages sérieux qui ne devraient pas empêcher, à l’occasion, une lecture poétique ou ludique. Car avec cet « Ubu cuisinier », il y a aussi de quoi rire.

LES CRIMINELS PASSENT Á TABLE. 30 RECETTES VRAIMENT MORTELLES DES MÉCHANTS DE LA LITTÉRATURE, d’Estérelle Payany, Flammarion

livres cuisine

Hannibal Lecter, le Grand méchant loup, Fantômas ou encore Mr Hyde vous invitent à leur table pour partager des plats aussi sanglants que succulents inspirés des plus grands classiques de la littérature. Laissez-vous tenter par les champignons à l’Agrippine, l’épaule d’agneau à la cyclopéenne et bien sûr par une bonne tarte à la mélasse et mettez un soupçon de menace dans votre assiette. A consommer sans modération sous peine de devenir un des leurs…

QUAND LES VAMPIRES AVAIENT LES CROCS. 50 RECETTES DE CUISINE ET MENUS VAMPIRES, d’Alain Pozzuoli, Éditions Carpentier

livres cuisine

Les vampires fascinent depuis toujours le grand public. Passés de la littérature au cinéma, ils sont aujourd’hui présents dans tous les domaines de la vie courante : télévision, musique, danse, publicité, produits dérivés, etc. D’où l’idée de ce livre permettant au lecteur de se plonger dans leur univers en retrouvant de « véritables recettes » puisées dans des livres ou des films, grands classiques de la littérature et du cinéma vampiriques tels que Dracula, Le Bal des vampires, Twilight, etc. Le plus de ce livre est qu’il n’est pas un simple ouvrage gag, mais au contraire un véritable livre de cuisine où chaque recette est argumentée par rapport à son lien avec le monde des vampires, et qui, en plus, regroupe des recettes de différents pays : Roumanie, Bulgarie, Hongrie, Pologne, Grèce, Irlande, Italie, Angleterre, Etats-Unis, Mexique et France, toutes inspirées par l’univers des vampires.

ÉLOGE DU PIMENT. HAUTE CUISINE ET PASSION PIQUANTE, PLUS DE 100 RECETTES, de Cinzia Trenchi, White Star

livres cuisine

Le piment est utilisé dans la cuisine depuis l’Antiquité. Originaire d’Amérique latine, il a été importé sur le vieux continent par Christophe Colomb. Facile à cultiver, il est rapidement devenu l’épice la plus largement utilisée dans le monde et, au cours des siècles, l’un des ingrédients parmi les plus coutumiers dans la cuisine de tous les pays, du Nord au Sud et d’Est en Ouest. Après une introduction historique Éloge du piment présente 120 recettes hautes en couleurs et en saveurs qui, toutes, font appel à cette plante-épice « chaude », et qui se déclinent en six chapitres (entrées, premier plats, plat principal, garnitures, sauces et conserves et desserts). Une palette de plats savoureux, sélectionnés par des chefs exigeants – mais faciles à réaliser – avec les temps de préparation et de cuisson. Des conseils pratiques, des anecdotes, des propositions de variantes et des illustrations spécialement réalisées par un grand photographe enrichissent cet ouvrage sur un produit devenu (presque) incontournable : le piment !

LA CUISINE JUIVE EXPLIQUÉE Á MON AMI GOY, de Nathalie Uffner et Sébastien Ministru, Hugo Image

livres cuisine

Ce livre est un voyage humoristique au coeur de la cuisine juive. Nathalie Uffner en sera le guide initiatique, et Sébastien Ministru, son ami goy, le voyageur candide à la découverte d’un nouveau monde : la culture juive.

Partant, avec humour et second degré des clichés existants sur les Juifs Nathalie et Sébastien ont pour objet dans ce livre, d’initier, de faire découvrir et d’apprendre à savourer toutes les subtilités et les richesses de la cuisine juive.

GASTRONOGEEK. 42 RECETTES INSPIRÉES DES CULTURES DE L’IMAGINAIRE, de Thibaud Villanova et Maxime Léonard, Hachette

livres cuisine

42 recettes créatives et gourmandes autour de 15 thèmes incontournables de la culture geek. De Harry Potter à Star Wars, en passant par Dragon Ball, un hommage gastronomique à des références cultes et une série d’énigmes pour tester vos connaissances geek.

DIRTY SHOTS. L’ART ET LA MANIÈRE, A SPACE TRAVELLING BETWEEN ART AND SHOTS, de Paul-Alexandre Walpen et Éric Beauducel, Slatkine

livres cuisine

Avec « la Couille de panda » « le Pain des vices » ou « le Schtroumpf qui brûle », cet ouvrage illustré vous présente une sélection des meilleures recettes de shooters. Ce guide de mixologie, ludique et facile à consulter, s’adresse aussi bien aux initiés qu’aux débutants. Il regorge d’informations et de conseils passionnants et explique la façon dont on peut mettre en pratique chez soi, avec quelques bouteilles, un poil d’humour et un brin de lucidité, les recettes de shots les plus tendances et stylées. En bref, un véritable grimoire du shot ! Affiches, illustrations, recettes et histoire d’une vision moderne et arty du shooter au XXIe siècle.

Article suivantRead more articles