Paris confiné mais Paris déserté

Paris confiné mais Paris déserté

Paris Vox – L’APHP a annoncé que presque une personne sur cinq avait quitté la capitale avant l’instauration du confinement par Emmanuel Macron en début de semaine.

L’Assistance Publique – Hôpitaux de Paris et son président, l’ancien ministre Martin Hirsch ont utilisé les chiffres de consommation d’énergie pour estimer que 17 % de la population parisienne avait rejoint des lieux de confinement en province. Une étude nécessaire pour prévoir le plan d’action si jamais ces Parisiens étaient amenés à être rapatriés vers la capitale pour y être soignés.

Cet exode des Parisiens n’est pas sans conséquences, parfois néfastes. Tout d’abord en permettant la propagation du virus dans des régions jusqu’ici épargnées. Ensuite parce que ces régions souffrent depuis de nombreuses années d’un manque de médecins et d’infrastructures médicales.

Un manque ancien lié aux errements des gouvernements successifs depuis 30 ans, qu’une arrivée massive de potentiels malades viendrait remettre en lumière de façon cruelle. Et dramatique pour les malades habitant là à l’année.